Jump to content

palica

Contributeur
  • Content Count

    5 707
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    143

palica était le gagnant du jour le August 22

palica had the most liked content!

Community Reputation

6 383

2 Followers

Profile Information

  • Genre
    Male
  • Ville
    Montréal, Qc

Info Moto

  • Moto
    Yamyam Super Toutoune 1200 2014, Honda CT110 1981, BMW R90S 1974, BMW sidecar R50/2 1967

Visiteurs récents du profil

2 477 profile views
  1. Si ils veulent aller dans l'électrique et s'adresser à leur base de clients, j'ai une suggestion pour eux...
  2. C’est un essai de l’ancienne 660 mono, pas de la 700 (juste au cas...)
  3. Une CB500X serait peut-être un bon choix: moto très fiable, 500 cc agréable, moto légère et basse, et très économique à rouler (et à acheter) En version standard, la selle est 1" plus bas que celle de la Strom. https://cycle-ergo.com
  4. Magnifique! Je sais ce que veut dire se lancer dans une restauration et celle-la est vraiment réussie. Le prix d'une AT1000, peut-être, mais tu roules différent, avec une moto qui traversera les 25 prochaines années sans problème, et avec une moto très attachante.
  5. Je me suis toujours arrêté à coté d'un garage ou ils m'ont gracieusement prêté une panne d'huile pour l'huile usagée. Si pas de garage, n'importe quel endroit on on entretien les engins de chantier sur les routes (je l'ai fait au Labrador) ou un garage de camion. Par contre, j'achete mon huile avant, sauf en BMW ou je mettais de l'huile pour voiture.
  6. Ca a déjà été le cas, mais ça ne l’est plus. https://www.stat.gouv.qc.ca/salle-presse/communique/communique-presse-2019/mars/mars1928.html
  7. Attention quand même de ne pas les juger comme eux nous jugent: c'est ce qui nous rend plus intelligents
  8. Bon, en vrai gars obstiné je me suis permis de lui répondre. Je vous tiens courant Bonjour Mme Fortier, J’apprécie vraiment votre réponse rapide, mais si celle-ci « botte en touche » et ne répond pas à mes préoccupations. 1) Vous me suggérez de contacter la SAAQ: vous comprendrez qu’un citoyen qui contacte un organisme gouvernemental, qui plus est en dehors des périodes d’élection, risque d’avoir autant d’effet qu’un papillon se posant sur le fessier d’un pachyderme. Alors que si la même requête est déposée par l’administration de la plus grande ville du Québec, elle a des chances d’être prise en considération avec plus de « poids » . Comme si un éléphant volant se posait sur le fessier d’un autre éléphant, mettons 2) Transférer ma demande au maire d’arrondissement de Rosemont-Petite Patrie est très apprécié mais je n’ai aucun problème pour me stationner dans ma rue, et encore moins dans mon garage (quoi que… Il faudrait que je le range). Par contre, aller dans des quartiers ou le stationnement est plus problématique était le sujet de mon message. Lire le quartier des spectacles, le centre-ville, le plateau Mont-Royal, le Vieux Montréal etc… Bref, tous les endroits ou le stationnement est problématique. Enfin, privilégier le transport actif collectif est un devoir et une mission très noble. Mais vous devriez ajouter utopique à actif et collectif. Comme je l’expliquais dans mon message, nombre de personnes se déplacent en véhicule individuel non pas parce qu’elles aiment passer des heures dans les embouteillages à bruler de l’essence pour polluer la planète, mais tout simplement parce qu’elles n’ont pas le choix. Votre réflexion, si on la pousse jusqu’au bout, ne tient pas la route (sans aucun jeu de mots): vous n’obligerez pas les gens à prendre les transports en communs en leur rendant la vie impossible pour circuler ou se stationner, mais en rendant les transports en commun tellement accessibles, évidents et pratiques que ce sera une décision logique. Et une bonne partie des usagers ne pourra jamais se déplacer en transport en commun pour une foule de raison que vous connaissez sans aucun doute (sinon, je me ferai un plaisir de vous fournir une liste). Y a t’il moyen que mon courrier précédent fasse l’objet d’une réponse, moins rapide, certes, mais plus circonstanciée? Au plaisir. Frederick
  9. Je vais devoir travailler encore un peu pour un souper aux chandelles. Pour botter en touche par contre, je suis tombé sur des experts... J'apprécie quand même la réponse rapide. Bonjour Monsieur Palica, Au nom de la mairesse de Montréal, madame Valérie Plante, nous vous remercions de la confiance que vous lui témoignez en lui faisant part de votre commentaire sur l'usage des motocyclettes à Montréal. Soyez assuré que votre propos alimentera notre réflexion sur le transport. Il nous faut néanmoins souligner que notre vision de la mobilité des personnes s'inscrit dans une perspective durable et qu'à ce titre, nous privilégions le développement du transport actif et collectif, sans pour autant négliger les autres modes de déplacement de nos concitoyen·nes. Dans votre lettre, vous proposez notamment que la réglementation des motocyclettes devienne similaire à celle qui prévaut dans les pays européens et dans certaines villes américaines. Il faut savoir que la circulation des motos est régie par le Code de la sécurité routière. Nous vous invitons donc à communiquer à ce sujet avec la Société d'assurance automobile du Québec, l'organisme responsable de son application. Enfin, vous abordez aussi la question du stationnement pour les motos. La réglementation des espaces de stationnement relevant de la compétence des arrondissements, nous acheminons votre message à M. François William Croteau, maire de l'arrondissement de Rosemont—La Petite-Patrie, afin qu'il puisse lui accorder l'attention nécessaire. Nous vous prions de recevoir, Monsieur Palica, nos meilleures salutations. Régis Kargougou pour : Katherine Fortier Responsable du soutien aux élu·es Bureau de la correspondance de la mairesse de Montréal mairesse.montreal.ca
  10. J'ai écris à la mairesse. Je doute que ça serve à quelque chose mais c'est probablement plus efficace que de chialer sur un forum https://mairesse.montreal.ca/envoyer-un-message-la-mairesse Bonjour Mme Plante, Je me permets de vous écrire car lisant des histoires d'horreur sur les réseaux sociaux et sur les forums spécialisés, il me semble que cette démarche est plus productive que se plaindre et se complaire dans la critique systématique, qui ne fait pas avancer les choses. Je suis un Montréalais d'origine européenne, au Québec depuis 25 ans, et motocycliste (mais également cycliste, automobiliste et - moins souvent je l'avoue - utilisateur des transports en commun). La raison de ma communication avec vous (une première ! Je n'ai jamais communiqué avec des élus locaux, provinciaux ou fédéraux) concerne les 2 roues motorisés (moto et scooter) comme mode de transport urbain. Je suis très étonné du peu de place que Montréal - et la province - accorde aux 2 roues motorisés comme mode de transport urbain/extra-urbain alternatif. C'est un moyen pourtant rapide, pratique et économique de se déplacer dans une région urbaine. J'avoue que le Québec a des limitations météorologiques pour les déplacements à 2 roues motorisés mais reste qu'ils sont possibles (et légaux) au moins 7 à 8 mois par année. Les avantages des 2 roues motorisés sur les déplacement urbains sont très nombreux : - meilleure fluidité du traffic (dont Montréal a tellement besoin...). - espace de stationnement moindre (une place de voiture permet d'accueillir environ 4 motos). - dégradation des infrastructures moindre que tous les autres véhicules à moteur. - Accessoirement, pollution moindre si on favorise le déplacement des 2 roues motorisés comme cela est fait dans toutes les grandes villes Européennes. Petite nuance toutefois : une moto pollue globalement plus qu'une voiture qui est équipée de systèmes anti-pollution plus performants. Mais rien ne pollue plus qu'un véhicule à moteur immobile... Une moto dont on facilite la circulation va donc générer un impact environnemental moindre qu'une voiture moins polluante, certes, mais immobile. Je suis convaincu que dans le cadre de vos déplacements professionnels, vous visitez les grandes métropoles, et vous avez certainement remarqué, pour toutes les raisons citées ci-dessus, que les déplacements en 2 roues motorisés sont non seulement facilités, mais encouragés ailleurs dans le monde. A Montréal, force est de constater que nous sommes très loin de considérer les 2 roues motorisés comme des alternatives aux voitures: - très peu de stationnements pour motos/scooters et ces derniers sont toujours complets. - employés en charge des stationnements zélés pour ne pas dire "allergiques" aux 2 roues motorisés (un exemple parmi d’autres : les cases de stationnement réservé aux motos permettent de stationner 2 petites motos ou scooter dans la même case - si 2 collègues souhaitent la partager par exemple. Dans ce cas, un des véhicules recevra un constat d'infraction, même si les 2 véhicules restent à l'intérieur du marquage au sol). - Sur une place de stationnement payant, seul un véhicule est autorisé. Si 2, 3 ou 4 motos ou scooters se partagent le même emplacement (qui est payé), ils seront verbalisés. Ce qui incite les 2 roues à prendre chacun un stationnement complet, ce qui est, vous l'avouerez, ridicule. Les pays Européens et de plus en plus de villes américaines permettent aux 2 roues motorisés de: - prendre les voies réservées aux autobus et taxis - se stationner entre les espaces de stationnement pour voiture quand il y a suffisamment de place. - faire de l'inter-file (remonter les files de voitures arrêtées en cas de traffic ou d’arrêt à une lumière rouge) - multiplient les espaces de stationnement incitatifs pour 2 roues motorisés. - Permet dans certains cas aux motos de stationner sur le trottoir, dans des espaces identifiés (absolument interdit à Montréal, même si le trottoir est plus large que la rue). Qu'attends Montréal pour agir et corriger la situation? Il me semble que les défis majeurs auxquels Montréal doit faire face présentement pourraient avoir une influence sur vos politiques quant aux 2 roues motorisés. Pourquoi ne pas avoir un conseiller – utilisateur de 2 roues motorisé si possible – qui permettrait de prendre des décisions rapides et allant dans le bon sens. Les suggestions faites ci-dessus, n’engagent pas d’investissement colossaux (loin de là), ne prendront pas des mois avant d’être mis en place, enverraient un message très positif aux utilisateurs de 2 roues motorisés, et inciteraient probablement des utilisateurs de voitures à passer au scooter et/ou la moto, multipliant du même coup les espaces de stationnement disponibles (encore une fois dans un ratio de 1 voiture pour 4 motos), permettrait de fluidifier le traffic, et offrirait tout simplement une alternative nouvelle pour les déplacement urbains. Montréal a mis des années avant de considérer le vélo comme un mode de transport urbain à part entière. C’est maintenant fait (pour mon plus grand bonheur). Il reste beaucoup d’usagers qui font des distances trop importantes ou qui, pour d’autres raisons, ne peuvent se déplacer en vélo pour leurs déplacements urbains. Ne voyez-vous pas une opportunité de développer un autre mode de transport qui n’offre que des avantages à la ville et rencontre les objectifs en terme de préservation des infrastructures, fluidité du traffic et possibilité de stationnement ? Merci de m’avoir lu, et j’espère que ces suggestions trouveront une oreille attentive. Montréalement, F. Palica
  11. Agent zélé, est-ce que c'est un synonyme de moron?
  12. La T7 va permettre sans aucun probleme de faire du duo. Je me rappelle l'avoir fait en mobylette pendant des années (3HP je crois... ). Une BMW R100RT des années 80 et 90 faisait 60 HP et c'était LA moto touring de référence pour voyager à deux. Donc rassure toi Guy, ça se fera très bien. Tu devras juste adapter un peu tes distances quand tu voudras dépasser par rapport à ta moto actuelle ou par rapport au solo sur la T7. C'est une notion très nord-Américaine de toujours vouloir plus gros et plus puissant... Mais c'est loin d'être obligatoire. Tu traverses l'Amérique du Nord et du Sud, d'est en ouest et du nord au sud, sur une moto qui fait 25HP ou moins. C'est peut-être moins confo qu'en grosse double usage, peut etre un peu moins rapide parfois, mais tu as autant de fun et plus de $$$ dans tes poches pour te payer des voyages.
  13. En Asie, ils font du 5-up sur des 50 cc... Au prix auquel sera la T7, pour le prix d'une 1200 GS, tu prends 2 x T7, chacun la sienne. Le gars en avant avec un tank bag pour sa bobette de rechange, et la fille en arrière avec ses 2 valises de 60 litres et les sacs étanches. C'est une réflexion hautement misogyne que j'assume à peine, ayant moi même des grosses valises et des sacs étanches quand je voyage (en plus du tank bag à bobette).
  14. La XT500 avait très mauvaise réputation coté démarrage. Mais je me suis laissé dire qu'une XT500 parfaitement réglée démarrait sans problème. Le problème par contre, c'est de parfaitement la régler...
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.