Jump to content
RidAventure.ca
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

El Présidenté

RidAventurier
  • Content count

    2 034
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    28

El Présidenté last won the day on March 27

El Présidenté had the most liked content!

Community Reputation

1 711

About El Présidenté

  • Rank
    J'ai toujours raison, motocyclettement parlant!!! :P

Profile Information

  • Genre
    Male
  • Ville
    Gatineau

Converted

  • Moto
    La KLR de l'enfer!! hahaha ...

    Motocyclettement Vôtre!!!
  • odometre
    10000000000
  1. Ridaevil 2017

    Bonne ride gang de chanceux!!!! Pourra pas être là encore cette année!!! Peut-être l'an prochain!!!
  2. Le Grand Rassemblement 2017

    Ça a l'air vraiment cool. En espérant qu'on puisse se rendre. Comme on sera en visite le chez la mère de ma blonde au cours de ce week-end, chu pas certain qu'on va pouvoir y aller!!
  3. Le Grand Rassemblement 2017

    J'imagine qu'on peut faire du camping. Y a-t-il un camping où on doit faire la réservation ou on débarque et on s'installe quand on veut???
  4. Le Grand Rassemblement 2017

    Intéressant!! Ça tombe durant nos vacances mais on va être à St-Michel-des-Saints le 24 et 25. Si on y va, on partira de là. On va être relativement charger en baggages à cause de notre stock de camping. Probablement qu'on prendrait juste la grande route pour nous y rendre. Est-ce qu'il y en a qui on déjà faite trajet de St-Michel-Des Saints? Comment c'était?
  5. Nouveau rencontres Mercredi pour l'Outaouais

    Je serai pas là ce soir!!!!
  6. Nouveau rencontres Mercredi pour l'Outaouais

    Merci pour la petite ride!!! Sorry si je vous ai abandonné en cours de route. Je dois être au bureau assez tôt!!! On remets ça!!!
  7. Nouveau rencontres Mercredi pour l'Outaouais

    Je prévois être là!!!!
  8. Nouveau rencontres Mercredi pour l'Outaouais

    Je devrais être là autour de 19:30 par contre!!!
  9. Nouveau rencontres Mercredi pour l'Outaouais

    Ok juste pour confirmer: Pont Alonzo!
  10. Nouveau rencontres Mercredi pour l'Outaouais

    On va-ty prendre un café ou ben on y va pas?
  11. Qu'avez-Vous Fait Sur Votre Klr Aujourd'hui?

    Je n'ai pas fait ça mais je ne pense pas que tu auras de problème. Au pire, tu l'essaie et tu vois si ça fonctionne. Si les problèmes de lumières arrivent à cause de ça, tu enlève tout et tu remets tout ça comme avant!!!
  12. Nouveau rencontres Mercredi pour l'Outaouais

    Ahhh je peux pas le faire ce mercredi!!! Mais j'aimerais bien la semaine prochaine!!!
  13. RIDATONNEAU 2017 - RIDE REPORT

    Chu dans la marde moi aussi d'abord!!!
  14. RIDATONNEAU 2017 - RIDE REPORT

    Ouiiiiiii C'est exactement ça!!!! Merci Transgarp!!!
  15. RIDATONNEAU 2017 - RIDE REPORT

    Désolé si ce ride report arrive presque 2 semaines après la fin de la ride. Je mets toujours un peu de temps à penser à ce que je vais écrire. Je me dis que si Tonneau à mis des centaines d’heures de son temps pour nous faire tripper pendant tout un week-end, alors je peux bien donner un peu de mon temps pour lui rendre hommage. Mise en garde: Les évènements relatés dans ce texte sont basés sur des faits réels et tout à fait véridiques (puisque je suis le Président et que je suis autorisé à dire ce que je veux afin d’en tirer avantage!!!!). Les noms n’ont pas été changé afin de reconnaître exactement ceux qui aurait pu me trahir durant cette ride. Cette histoire commence en 1968, alors que le médecin, qui avait les deux mains plongées en ma mère jusqu’au coude afin de venir me chercher, s’exclama quand il me vu: C’est une garçon!!! Non, je m’excuse, c’est un être divin. Qu’il est beau ce chérubin!!! Il est tout vert, comme une rutilante KLR!!! Et ma mère s’est mise à pleurer. Elle savait qu’elle venait de donner naissance au tout nouveau Sauveur du hors route!!! Bon, je vous épargne les détails de ma royale enfance en tant que Mini El Présidenté et je vous ramène à vendredi, le 26 mai 2017. Nous avons quitté la maison dès 16hres afin de nous rendre au camp Air-Eau-Bois (NDLR qui soit dit en passant est maintenant rebaptisé Air-Eau-Bois-Mouches noires-Maringouins-Frappe à mort-Taon à cheval-Et autre millions de bibittes.) Arrivé sur place, nous avons couru nous mettre à l’abri des centaines de millions de bibittes qui nous pourchassaient afin de nous achever avant même que la fin de semaine commence. (NDLR Ça partait ben en maudit car j’avais dit à ma blonde qu’il y aurait un peu de mouches. Je me détestait d’avoir menti et de ne pas avoir prévu un week-end dans le centre-ville d’Ottawa à l’abri des suceurs de sang) Malgré ce détail, nous fûmes accueillis par Tonneau et sa famille. Que de joie de revoir ce cher Tonneau, toujours aussi souriant et accueillant. Je me surpris de penser cependant qu’il pouvait peut-être rire de façon hypocrite sachant qu’on allait se faire dévorer par toutes les mouches durant le week-end. Je chassai cette idée car dans mon fort intérieur, je savais que ce week-end serait parfait car il était prévu que je gagne le fameux trophée de la Ridatonneau. En effet, Tonneau et moi en avions discuté secrètement en privé sur le post de la Ridatonneau 2017 que d'ailleurs, tout le monde avait lu!!! J’étais, par contre, très déçu de ne pas voir la fanfare et le défilé pour mon arrivée triomphale à l’ouverture de ce week-end. Mais je compris alors que ça devait être les mouches et les millions de bibittes qui les avaient dévorés. Après les formalités d’inscription, nous nous dirigeâmes vers l'extérieur pour aller monter la tente présidentielle. Je demande alors à ma blonde si elle pouvait y aller pendant que j’allais la surveiller de l’intérieur pour voir si elle allait se tromper. C’est alors qu’elle me poussa de force à l’extérieur, vers une mort certaine. Une fois à l’extérieur, le temps s’arrêta. Les millions de bibittes qui volaient, s’immobilisèrent aussitôt que la porte claqua derrière moi. Je vis leurs yeux qui me fixaient comme si j’étais une pinte de sang frais. Je me sentais comme un appât dans une marée de piranhas affamés. J’allais en manger une tabarn…. Puis soudain, en essayant de pousser un cri de terreur, je sentis au fond de ma gorge une petite chose qui m’étais inhabituelle. Je venais d’avaler une mouche noire!!! (NDLR Stie que tu restes bête pareil. Remarquez que ce n’était pas la première fois puisque mon enfance s’est déroulé en Abitibi, la terre de la mouche noire!!! On s’en souvient toute notre vie de ces mouches qu’on avale.) 15 minutes plus tard, la tente était vaguement montée et nous étions de retour à l’intérieur. Dehors, les mouches, telles des zombies de Walking dead, nous regardaient en espérant que nous allions sortir. Je propose alors à ma blonde d’aller manger une croûte à Poltimore en attendant que tous les autres arrivent. Dans ma tête, je m’imaginais la face qu’ils auraient quand ils allaient réaliser le nombre incroyable de mouches au pouce carré. C’est sur cette pensée que je me surpris à rire dans mon casque en allant à Poltimore. De retour, la salle était comble et Tonneau donnait des consignes. Nous fûmes accueillis par plusieurs visages familiers. Le reste de la soirée se déroula à l’intérieur loin des mouches qui s’étaient tout de même retirées quelques peu alors que la nuit était tombée. Dans mon fort intérieur, je savais bien qu’elles étaient parties se coucher afin de mieux nous achever le lendemain. Mes heures étaient comptées. La journée du samedi débute avec un bon déjeuner. Toast, oeufs, bacon, café!!!! Dehors, les mouches étaient revenus et commençaient déjà à se jeter sur tous les ridaventuriers qu’elles pouvaient trouver. Plusieurs équipes étaient déjà partie et nous devions faire de même. J’avais une ride à gagner malgré le fait que c’était déjà dans la poche. Notre équipe principalement féminine se composait de ma douce et tendre conjointe, First Lady Guylaine, 12bong13, Céline et Ann, ainsi qu’une dénommé Éric Ménard et sa super gentille conjointe Geneviève. Nous allions être accompagné également de JFLecours et de sa conjointe Jackie. Nous deux amis était toujours à la recherche du casque de Jackie qui étaient resté sur la moto de JFLecours. Comme j’ai le sens de l'orientation super développé (NDLR On me nommait la Boussole présidentielle quand j’étais jeune) je fus élus le mâle alpha, la voie à suivre, bref le leader du groupe!!! Tonneau nous donne alors le signal du départ et je nous lance sur la route de la Découverte. Suivant mon GPS afin de corroborer mon sens aigu de l’orientation, je décide de donner un rythme doux et sans contrainte aux demoiselles qui me suivait. Certaines d’entre elles, notamment 12bong13 et Éric Ménard avait plus d’expérience et semblait royalement s’emmerder. De l’autre côté, malgré les paysages à couper le souffle, Ann, Céline, Guylaine et Geneviève avait le regard rivé sur ma royale personne, incapable d’arrêter de me contempler. Je roulais comme un Dieu!!! Moi-même d’ailleurs, je me surpris à me contempler et je me trouvais tout simplement splendide. Dans ma tête, tout avait été accompli, on pouvait désormais rentrer à la maison, la ride était terminée. Après les premiers kilomètres, mon Sena s’alluma et ma douce et tendre conjointe s’exclame: “Quossé ça cette maudite route de marde-là? Non, sérieux, ça va tu être de même tout long? Tabarn… je vais me casser la yeule!!! Cib… je veux pas rouler comme ça toute la journée!!!” Et moi de répondre: “S’cuse ma chérie, j’ai pas compris!!!” Je sentais que ma douce et tendre conjointe s’énervait quelque peu avec la légère difficulté de la route empruntée. Elle n’avait jamais vraiment roulé autant en hors route auparavant. Le chemin n’était pas si mal entretenu mais la dénivellation sur certaines portions du tracé était assez importante, qu’à ces yeux, elle semblait grimper l’Everest en F650GS!!! Je l’ai rassuré en lui parlant tendrement: “tu vois ma chérie, si tu avais une KLR, tu trouverais la ride 1000 fois meilleures!!! Ne regarde que moi, suis moi et fais comme moi. Pense que je suis ton Dieu et tout seras correct!" Le Sena se tut pendant plusieurs minutes. Je m'inquiétais quelque peu car je ne la voyais plus dans mon miroir. Je pris l’initiative de lui annoncer les difficultés du chemin que je croisais afin qu’elle puisse se préparer d’avance derrière moi. Puis soudain dans un virage à gauche, je vis, dans mon miroir, la moto de ma douce et tendre conjointe stressée, qui se mit à valser de gauche à droite, se dirigeant tout droit vers le bois. Je ralenti et retenu mon souffle. “Non, non non, pas dans le bois, y’a trop de mouches pour se planter. Tu peux pas faire ça. On va se faire manger tout cru par les mouches!!!!” me dis-je en ralentissant pour constater l’inévitable. Puis dans un geste désespéré, elle ramena la moto au centre de la route. Que j’étais fier de moi de lui avoir montrer tout ce qu’elle savait du hors-route. Grâce à moi et à mes conseils élogieux et hyper utile, elle avait réussi à ne pas se planter et j'avais éviter encorne fois la mort par mouches noires. En arrivant au poste d’essence de Gracefield, la ville s’arrêta pour me voir arriver. On avait mis en place des bannières de toutes sortes où on pouvait lire “Vive El Présidenté” “Bienvenue au Divin Messie” “Gracefield aime la KLR”. Nous firent le plein d’essence de nos montures. Ma tendre et douce conjointe, encore en état de choc, me remercia et me dis que grâce à moi, elle avait évité la catastrophe. Céline me félicita pour le rythme que j’avais pris pour mener le groupe. “Tu étais parfait. Nul autre n’aurait pu nous guider aussi parfaitement!” Toutes les demoiselles étaient super contentes du déroulement du trajet sauf 2 jeunes conductrices: 12bong13 et Éric Ménard. Elles étaient encore une fois impatientes de ne pouvoir s’épivarder avec leur monture. Mais je les gardais à l’oeil. Elles étaient dangereuses. Entretemps, JFLecours et sa conjointe nous avait rattrapé et allait nous suivre pour le reste de la ride. Nous reprimes la route, laissant derrière nous la ville de Gracefield qui nous avait si bien accueilli. (NDLR Le gars du garage était ben content qu’on dégage son stationnement finalement!!!) Nous avons alors poursuivi le parcours jusqu’à Cayamant. Arrivé à l’embranchement de la B et B1, notre groupe se sépara. La moitié des jeunes conductrices prirent la route tranquille avec JFLecours. J’allais continuer à guider les autres dames du groupes dans la section plus rough. Je sentais que certaines des jeunes conductrices du groupe, 12bong13 et Éric Ménard, allait enfin s’amusé. Encore une fois, je pus démontrer mon énorme talent en roulant à fond de train sur ma KLR. En roulant à une vitesse folle de 65 - 70 km, je valsais sur le chemin en faisant drifter ma KLR sur plusieurs centimètres à chaque virage. Malgré le fait que la route passait en plein bois, je sentais qu’on m’admirait. En fait, j’en étais sûr. Comment résister à ce spectacle grandiose de me voir rouler, tel un dieu sur ma rutilante KLR!!! J’étais définitivement le roi du hors-route. Puis en arrivant dans une section de sable mou, je sentis mon devant de KLR qui cherchait à fuir (NDRL Je me suis fait une ost… de peur finalement mais comme je suis un dieu, personne n’a su que j’avais presque pleuré dans mon casque comme une jeune groupie qui aurait vu son Justin Bieber). Puis, nous nous sommes arrêté car 2 motos se trouvaient sur le côté. Un pilote était étendu par terre et ses deux collègues lui prêtait main forte. Nous avons alors aider nos amis à relever les motos. Puis, je pu constater en fait ce que je redoutais le plus: les mouches tentaient de nous dévorer. Le pilote étendu semblait souffrir quelque peu, peut-être le souffle coupé. (NDRL Certainement le souffle coupé par un paysage de mouches noires qui nous attaquaient!!!) Je me demandais alors ce que je pouvais bien faire de plus pour les aider (NDRL En voyant la personne étendue et la visière ouverte , je n’avais envie que de lui dire qu’une seule chose pour la réconforter: Ferme ta visière, tu vas te faire bouffer la face.) Je fis alors un rapide calcul dans ma tête: Les motos sont debout, la personne couchée, en train de se faire bouffer par les mouches, est correcte, il ne semble plus y avoir d’urgence, il fait beau, je suis El Présidenté, y’a un milliard de mouches noires au pieds carré, qossé que je fais encore icitte cib…!!!!) Nous reprîmes rapidement la route. Nous avons alors rejoint notre groupe et nous nous dirigeâmes au point de contrôle pour aller prendre le diner. En arrivant au Golf, je pu vite constater que tous les golfeurs encore à la Club House, se précipitaient pour venir à ma rencontre. Je crus comprendre que malgré le fait que Tiger Wood étaient sur place, tout le monde ne désirait qu’une seule chose: voir El Présidenté!!! J’aurais bien fait un 9 trous rapidement au guidon de ma KLR mais je déclinai alors poliment l’offre qu’on ne m’avait pas faite afin d’aller manger le festin qui nous attendait. Le repas simple était délicieux et nous fûmes rassasié rapidement. Une seule chose en tête maintenant: trouver un spot et dormir!!! Malgré ce léger détail, mon équipe était déjà prête à reprendre la route. L’après-midi fut très tranquille. Je relaxais au guidon de ma KLR qui se conduisait toute seule. J’avais mis le mode automatique et j’en profitais pour dormir un peu. Étant un champion né, je savais comment conduire les yeux fermés sans que ça ne puisse paraitre. Derrière, on m’acclamait toujours avec vigueur et constance. J’étais maintenant le dieu de la ride. Je ne pouvais m’empêcher de penser que j’allais remporter cette édition dans ces circonstances. Les derniers kilomètres de la route Découverte furent éprouvants pour ma douce et tendre conjointe. Naturellement, mon Sena était maintenant fermé car j’aurais eu droit à tout un arsenal de menaces de mort adorables de sa part. La pire menace qu’elle me faisait était celle de me faire coucher à la belle étoile, attaché à un arbre, la tête en bas, nu, enrobé de sirop, avec un lampe de 500 lumens m’éclairant les parties, afin que chaque moustique, dans un périmètre de 100km, puisse m’apercevoir, me sentir et surtout me goûter. Disons qu’avec le nombre de moustiques auxquels nous faisions face depuis le début du week-end, juste l’idée de coucher à l’extérieur m’effrayait au plus au point. En arrivant au camp, je m’attendais encore à être acclamé par une mer de fans et de groupies; non stie, c’était encore les mouches qui nous attendaient!! L’heure du décompte des points était arrivée. Mon score fut de 22. Tonneau me fit la confidence que tout était tel que convenu. J’avais le score le plus élevé pour le moment. Pour le moment, pour le moment… Pourquoi ces mots??? Dans ma tête, je commençais à réaliser qu’il y aurait peut-être une possibilité que Tonneau puisse m’avoir menti. Je chassais rapidement l’idée car je ne pouvais croire qu’on voulait mentir à El Présidenté. Pour moi, le score le plus élevé voulait tout simplement dire: Oh joie, j’allais finalement avoir mon nom sur le trophée. J’avais cependant en tête de faire refaire le trophée à mon effigie afin qu’on m’octroie la gloire qui me revenait de droit. Après tout, j’étais le dieu du hors-route. Le souper se passa dans la joie d’une superbe journée de ride terminée. Tous et chacun étaient contents d’avoir participé à cette ride en ma compagnie. Chaque personne, qui me croisait durant le souper, me félicitait du regard pour ma victoire si durement et presque acquise. Tous étaient contents pour moi. Dehors, les maringouins et les mouches noires avaient entrepris une valse en mon honneur et volaient en formant le message suivant: Vive la KLR, Vive El Présidenté, Vive MOI!!! J’étais heureux. Après le souper, Tonneau pris la parole afin de nous jaser de la journée et de faire les tirages et l’annonce du grand gagnant de cette édition “Y’a d’la mouche en Tab…” de la Ridatonneau. “Le grand gagnant de cette édition 2017, Brainzz” Dans ma tête, le temps s’arrêta. J’avais été dupé et volé. Quelqu’un avait finalement amassé plus de point que moi afin de se sauver avec la victoire. En fait 2 personnes avaient le même score de 26. En fait plusieurs personnes avaient un score plus élevé que 22. Je venais de découvrir que la salle au complet m’avait joué une mauvais tour. Je voyais maintenant clair: Tout le monde m’avait trahi. L’insulte suprême: Guertime avait reçu des éloges pour avoir amassé le pointage le plus bas!!! Puis, la petite voix en moi me calma. “Tu es El Présidenté, tu es l’être suprême. Personne ne peut te surpasser. Laisse tomber et soit humble car tu es bon pour eux. Il s'amuse et toi, tu es beau!! Motocyclettement parlant, tu es l’exemple à suivre, le guide ultime de la moto hors-route!! Tu es DIVIN!!!” (NDLR. J’aurais pu continuer encore longtemps mais pour rester simple, je m’arrêterai ici. Je veux garder ce texte court, quelques lignes seulement!!! ) Puis rendu au tirage, l’équipe de El Présidenté fut nommée!!! La foule se mit alors à scander: une discours, un discours, un discours… Dans ma tête, je me disais “dois-je m’abaisser ou dois-je être grandiose? Je décidai alors de rester simple puisque je savais humblement que tout le monde attendrait pour mon ride report. Je remercia alors Tonneau pour cette merveilleuse ride et me retira pour laisser la soirée suivre son cours. Après cette présentation, plusieurs personnes se dirigèrent à l’extérieur pour aller prendre un verre autour du feu. Les mouches étaient moins nombreuses puisque la nuit était tombée. (NDLR Drôle pareille de savoir que les mouches volent aussi la nuit. Moi, qui aurait cru qu’elles ne verraient rien, ben non, elles savaient pertinemment qu’El Présidenté dégageait cette odeur de mâle ultime que ma douce et tendre conjointe, encore en tab… pour les bouts rough de la ride, adore. J’ai même cru remarquer que d’autres ridaventuriers me reniflaient à l’occasion afin de s’enivrer de cette odeur masculine de leader que je dégage si facilement!!!) Après avoir discusté avec plusieurs personnes qui étaient heureuses de me parler, je regardai ma douce en lui lancant ce regard d’un ridaventurier qui avait eu une superbe journée et qui avait maintenant la tête plein de souvenirs. Le temps était venu pour nous d’aller faire dodo car demain, tout le monde reprenait la route pour le retour à la maison. Rendu à la tente, je sentis grandir en moi, un instant de panique que plusieurs personnes en camping ont probablement expériementé. (NDRL Ben oui, ce fameux moment où tu te couches et que tu sens ton ventre gonflé et que soudain, tu sens qu’un pet, plus gros que jamais, est sur le point de s’échapper!!! Ben oui, pêter dans une camping avec des dizaines de personnes qui sont à peine assoupit dans leur tente, qui sont installés à quelques pieds seulement de ta tente. Car on sait tous qu’une tente, c’est pas un fait en béton et que le moindre bruit gastrique résonnera à des milliers de kilomètres à la ronde, dû au fait qu’on est près d’un lac qui lui, amplifie le son par 1000 comme une tour d’ampli de 100000 watts lors d’un concert de Guns n’ Roses!!! Ben non j’aurais jamais eu honte le lendemain en arrivant au déjeuner devant les autres ridaventuriers qui te regarde en chuchotant tout bas et en te pointant du doigt!!) Le dimanche fut tranquille et nous prirent le déjeuner. Après les au revoir, nous reprimes la route de la maison. Sur la route du retour, je pensais au fait que je n’avais pas gagné et que j’avais été trahi par tout le groupe. Et je ne pouvais que dire qu’une seule chose: j’ai adoré ce superbe week-end. La seule chose qui me tracasse aujourd’hui est de savoir ce que je préfères le plus de la Ridatonneau: de la pluie torrentielle comme les premières éditions ou les ost… de mouches noires??? On verra bien à la prochaine édition!!! Merci à toi mon ami pour ce super week-end et à la prochaine!!!
×