Jump to content

Mon Été 2016 À Moto


Marvil
 Share

Recommended Posts

Ma blonde a fait un résumé de son premier vrai été à moto et je désire vous le faire partager.

 

Mon été 2016 à moto

 

Début juillet, la Classique, la Doré, la formation de trial, le Dacre Rallye Challenge et la ride d’Achille sont derrières pour Marc. Il est temps pour nous de partir sur les petites cylindrées avec l’équipement de camping et de cuisine pour les vacances.

Le mercredi 6 juillet, nous partons par la réserve faunique de Portneuf en direction de La Tuque. Après le plein d’essence, un sandwich au Tim et la traversée de la St-Maurice sur le pont de motoneige en métal, nous rejoignons le chemin forestier qui mène à Parent. Petit détour vers le tarmac de Casey et arrivée à l’Auberge du Petit coureur des bois juste à temps pour souper. Distance parcourue : 389 km.

Le lendemain, randonnée sans les bagages dans le secteur de Parent. Départ vers le Mont Radar puis tentative de rejoindre le barrage Gouin à partir de chemins forestiers et de sentiers de quad. Notre tracé s’est soudainement arrêté dans un tas de branches. Plus de trail. Improvisation par les sentiers de quad pour le retour à l’auberge. Première vraie expérience de hors route pour moi. ☺ Distance parcourue : 183 km.

Le vendredi nous mettons le cap vers Chapais pour 2 nuits au camping du lac Opémiska où un des frères de Marc passe l’été. Distraitement nous prenons un mauvais embranchement à la Patate du Gouin de sorte que 30 km plus loin, ce qui devait être une autoroute était devenue un magnifique petit sentier menant vers la Baie du Nord juste en face d’Obedjiwan. Demi-tour vers la Patate du Gouin pour prendre la bonne trace. Une petite pause est nécessaire pour fixer ma plaque un peu plus solidement et refaire le plein de ma CRF. Distance parcourue : 360 km.

gallery_2226_392_2472.jpg

 

gallery_2226_392_82643.jpg

 

Le dimanche nous avons St-Félicien comme destination. D’abord sur l’asphalte entre Chapais et Chibougamau puis sur un chemin de gravier passant au nord du lac Chibougamau qui est devenu plus étroit au fil des kilomètres et où on ne voyait finalement que les traces de pneus de la ride d’Achille en direction opposée une semaine plus tôt. Nous avons ainsi passé plusieurs heures seuls au milieu de nulle part. Aucune trace de vie humaine jusqu’au pont qui traverse la rivière Ashapmushuan. On a roulé d’une traite les 92 derniers km de gravier plutôt mauvais ce jour-là à cause du passage récent de la gratte. Retour sur l’asphalte à St-Thomas-Didyme. Arrivée au Camping St-Félicien pour le souper. Distance parcourue : 366 km.

gallery_2226_392_149190.jpg

 

gallery_2226_392_117689.jpg

 

Le lendemain nous roulons sur l’asphalte jusqu’à St-Prime puis nous empruntons un sentier de quad (vignette FQMHR requise) pour rejoindre un gros chemin forestier. Traverse de 2 zec avec les frais qui s’imposent.

Retour dans un beau sentier de quad pour 10 km puis une ligne d’Hydro pour ce qui devait durer environ 20 km. En moins d’un km nous avions déjà franchi un ruisseau avec de la roche ronde, un gros fossé, un ponceau fait d’une planche de bois de 30 cm de large et une montée de roches sans aucune ligne définie. Au rythme de 4 obstacles au km, il m’en restait 76 pour atteindre La Tuque. Pour mon niveau 0-1, le demi-tour s’imposait. Arrivés au pont de la rivière Trenche, c’était fermé pour construction. Autre demi-tour par un chemin forestier. La Tuque est à 100 km. Arrivée au camping à 18h. Repas lyophilisé Happy Yak absolument délicieux. J’ai fait 9 h de moto ce jour-là avec vraiment pas beaucoup de pauses. N’ayant pas le niveau technique pour maintenir un certain rythme ou pour avoir un air d’aller dynamique, je fais en sorte de m’arrêter le moins souvent possible et aussi de garder ma moto à la verticale sur ses deux roues. Je ne roule pas très vite mais je ne perds pas de temps pour des pauses inutiles ou pour relever la moto. Distance parcourue : 304 km.

Le mardi, départ de La Tuque par l’asphalte, puis route de gravelle de la Zec Bessonne pour terminer dans un sentier de quad ou de motoneige menant au Lac Édouard. Wow! ☺ Les bons conseils de mon instructeur privé m’ont permis de vraiment m’amuser dans cette section. Lors de notre arrêt au poste Lynon de la Zec Kiskissink nous avons croisé Kven Won et son compagnon eux aussi sur CRF et WR. Nous avons continué notre route jusqu’au pied de la côte de roches tout de suite après l’intersection du lac Ventadour. J’avais beau regarder la montée, je ne voyais aucune ligne que j’avais la capacité de négocier là-dedans. Si j’étouffais ma moto, je ne pensais pas être en mesure de repartir. Marc qui était devant m’a confirmé dans l’oreillette de ne pas le suivre. J’ai laissé ma moto sur la béquille latérale et je suis partie à pied. Marc a franchi avec ma moto le premier 2/3 de la montée. Nous l’avons terminé ensemble avant de redescendre vers le pont qui traverse la Métabéchouan.

gallery_2226_392_38284.jpg

 

gallery_2226_392_174122.jpg

 

gallery_2226_392_79981.jpg

(Rivière Métabéchouan)

Munie d’une carte papier de la réserve faunique des Laurentides, nous sommes partis dans le sentier longeant la rivière. On trouvait ça plutôt sale comme sentier. On se disait que la présente talle de branches serait la dernière mais ça s’est poursuivi pendant 8 km. Les employés du parc que nous avons croisé plus tard nous ont mentionné que ce sentier n’était plus entretenu depuis des années et fourni les informations nécessaires pour faciliter la suite. Nous avons terminé la journée au camping du lac Belle-Rivière dans la réserve faunique des Laurentides. Magnifique. Il y a longtemps que nous avions entendu le chant des huards. Distance parcourue : 199 km.

gallery_2226_392_75246.jpg

 

gallery_2226_392_46890.jpg

 

Mercredi le 13 juillet nous sommes revenus à la maison par la réserve faunique des Laurentides en passant par les Portes de l’enfer. Parcours exceptionnel. Du bonbon. ☺ Distance parcourue : 229 km. Distance totale parcourue au cours de ce petit voyage de 8 jours (7 jours de moto) : 2030 km en majeure partie sur du gravier.

gallery_2226_392_96344.jpg

 

Nous avons pris une petite pause de 2 jours à la maison avant de repartir sur la route avec nos motos plus puissantes (disons puissance moyenne pour ma G650 et puissance élevée pour la KTM 1190 de Marc). Nous apportons l’équipement de camping mais nous mangerons au restaurant.

Nous avons pris 3 jours pour nous rendre à Longue-Pointe-de-Mingan en passant par La Tuque, Lac Édouard, St-Félicien, le tour du lac, le long du Saguenay, Baie-Comeau et la 138.

Petite pause d’une journée pour aller à Nathasquan. Il faisait un soleil magnifique mais il y avait de très forts vents. C’était difficile; spécialement dans les tourbières. Comme le dit si bien mon ami coureur cycliste Philippe Souveton; le vent est un ennemi invisible. Ça s’applique aussi à la moto.

gallery_2226_392_166764.jpg

 

gallery_2226_392_119463.jpg

 

De retour à Godbout, nous avons pris le traversier vers Matane et y avons passé la nuit. Nous avons filé vers Cap-aux-Os pour visiter le parc Forillon. La randonnée pédestre donne accès à de beaux points de vue et à de belles rencontres.

gallery_2226_392_67276.jpg

 

gallery_2226_392_170346.jpg

 

Une fois à Gaspé, nous bifurquons sur la route menant à Murdochville pour atteindre la 299 vers la baie des Chaleurs.

gallery_2226_392_271811.jpg

 

Nous avons poursuivi notre route le long de la côte acadienne pour rejoindre le parc provincial de Murray Beach. Superbes sites pour camper le long de la mer. Très tranquille même en cette fin de juillet.

gallery_2226_392_263071.jpg

 

Nous sommes allées une journée sur l’Île-du-Prince-Édouard avant de rentrer à la maison en passant par Edmunston et tout le long de la frontière canado-américaine jusqu’en Beauce. Distance parcourue au cours de ce voyage de 13 jours : 5075 km.

gallery_2226_392_24870.jpg

 

Début août, il fallait bien retourner au travail. De son côté Marc avait encore au programme la Mtctan en Gaspésie en compagnie de son frère Jean à la mi-août. Du mien, il me restait à réussir l’examen du circuit routier de la SAAQ à la fin-août pour obtenir mon permis; ce qui fût plutôt facile.

Pour compléter la saison, nous nous sommes offerts une fin de semaine de 4 jours à la fête du travail et avons parcouru 1770 km. Lac-Mégantic, East-Hereford, Magog, Glen Sutton, Lacolle, Valleyfield, Montebello, Mont-Tremblant, St-Donat, Parc de la Mauricie et Portneuf ont entre autre, fait partie de notre parcours.

gallery_2226_392_183066.jpg

 

gallery_2226_392_253965.jpg

 

En ce début de septembre, le vélo de montagne et la randonnée pédestre nous appellent. Les projets pour 2017 devraient bientôt commencer à se dessiner dans ma tête. Pour moi, il y aura une nouvelle petite moto et la poursuite de mon apprentissage hors-route sous les bons conseils de mon fidèle compagnon de trail, ça c’est certain.

Edited by Marvil
  • Like 10
Link to comment
Share on other sites

Wow ! Belles rides ! Superbes photos ! Merci de partager. em3600

 

Le ptit porc épic avec les marguerite...et les papillons....priceless ! (Ben oui, je suis une fille..j'aime ça ces affaires là !) em3900

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.