Jump to content

How to be a good riding buddy !


Touche
 Share

Recommended Posts

À relire encore et encore , merci Marc , belle trouvaille . em3600
Ça fait quelques fois que je relis cet article , et c'est vrai et bien écrit . L'importance d'avoir de bons buddy de ride est si précieux , toute la dynamique est différente .

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Avoir du fun, paramètre No 1 pour moi, inutile d'être trop sérieux on fait pas le Dakar mais si quelqu'un veut le faire comme ça c'est important de l'annoncer aux autres avant le départ. Être clair sur ses attentes ça évite les frustrations.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Ils auraient aussi pu ajouter à la liste que tout les fumeurs devraient fumer en même temps, quand on s'arrête et qu'il est temps de repartir, il y en a toujours un qui vient de s'allumer... même chose pour l'envie de pisser

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, Mudman said:

Ils auraient aussi pu ajouter à la liste que tout les fumeurs devraient fumer en même temps, quand on s'arrête et qu'il est temps de repartir, il y en a toujours un qui vient de s'allumer... même chose pour l'envie de pisser

Ça c'est vrai :-)

Des fumeurs ca peut changer le rythme pas a peu près :-)

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Vu depuis quelques années à La Classique , les riders ne sont pas en forme (une ou deux ride de fait mais pas longue ) , et sont inscrit dans une ride plus difficile que leur niveau , ou avec le manque d'expérience ils veulent s'essayer de faire plus rough , et rendu au diner , prennent le côté court car vidés d'énergie . Ça me surprends qu'il n'y ait pas plus d'accident que cela .
 
Depuis quelques années les rides sont classées selon la difficulté , mais aussi selon le rythme . Mr et Mme , qui ont déjà roulé X comme niveau ( 1 fois en 10 ans ) n'y sont pas à leur place . 
Le rythme ne signifie pas une course , mais simplement une cadence qui est maintenue et soutenue , c'est votre sécurité , mais le plaisir des autres riders aussi en souffre . :-(

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

C est d'ailleurs pourquoi je suis porté à rouler seul! Je suis certain de ne pas ralentir personne. Pourtant , j ai envi de voir du monde . C est pourquoi je me suis donné comme objectif de participer à des rides de débutant afin de voir où je me situe. C est difficile de trouver l équilibre entre: affinité , performance/sécurité  et plaisir. 

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

On 17/12/2017 at 19:35, Touche said:

Un vrai buddy dit qu'il y a un un pont à côté de la rivière qu'il s'apprête à traverser... ;-)

 

  • Like 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, coub said:

C est d'ailleurs pourquoi je suis porté à rouler seul! Je suis certain de ne pas ralentir personne. Pourtant , j ai envi de voir du monde . C est pourquoi je me suis donné comme objectif de participer à des rides de débutant afin de voir où je me situe. C est difficile de trouver l équilibre entre: affinité , performance/sécurité  et plaisir. 

La meilleure façon de savoir si on a des affinités avec les gens , est de rouler avec eux , une ride en dit beaucoup . Pas une certitude à 100% , mais ça donnes une bonne idée . 
Rouler seul a ses avantages , mais aussi ses dangers (j'en sais quelque chose ) . J'étais bien content lorsque je me suis planté de ne pas avoir été seul , mais surtout d'être accompagné de bonnes personnes qui se sont occupés de moi jusqu'à mon départ en ambulance , et pour le reste du week-end .
Bien humblement , merci encore gang .  em0400

Edited by Lonewolf
Link to comment
Share on other sites

16 hours ago, NewBee61 said:

Tu as bien raison, l'année prochaine je fais la panoramique ;-)

Toi seul sait le niveau que tu dois faire . En ride d'amis un week-end , on peut se pousser un peu et sortir de sa zone de confort , mais des grosses rides comme La Classique , avec le traffic des 3-400 riders , c'est risqué et pas l'endroit approprié pour sortir de son sweet spot  . Au plaisir de rouler ensemble un jour .   B)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

10 hours ago, Lonewolf said:

La meilleure façon de savoir si on a des affinités avec les gens , est de rouler avec eux , une ride en dit beaucoup . Pas une certitude à 100% , mais ça donnes une bonne idée . 
Rouler seul a ses avantages , mais aussi ses dangers (j'en sais quelque chose ) . J'étais bien content lorsque je me suis planté de ne pas avoir été seul , mais surtout d'être accompagné de bonnes personnes qui se sont occupés de moi jusqu'à mon départ en ambulance , et pour le reste du week-end .
Bien humblement , merci encore gang .  em0400

Je suis bien d'accord mais j'ajouterais que c'est quand tu as un problème que tu voit la valeur de chacun, certain auront hâte de se sauver alors que d'autre seront la peu importe ce qui arrive. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

11 hours ago, Lonewolf said:

Rouler seul a ses avantages , mais aussi ses dangers

Mon cheminement fut le contraire car j'ai roulé seul les trente premières années de moto pour m'inscrire à l'occasion à des randonnées de clubs à partir de 2007 (CVMAQ, MAQ, MCQ, RidAventure)

J'en ai arraché quelques fois dans une trail rough seul dans le bois, parfois à la noirceur et je trouvais toujours le moyen de revenir sur le pouvoir du Triumph à la maison.

Style d'agacements que j'ai connu depuis 1974: conn-rod cassé, cable de clutch cassé, handlebar cassé en deux, flat, bloquage dorsal des vertèbres, ligaments étirés

Une seule fois avec le Honda j'ai subit un petit désagrément qui a fait coucher la moto de 60 km/h à 0 Km/h dans moins d'une seconde à cause d'un cable d'acier enfouit dans une trail d'Hydro qui m'a cassé le pied droit et j'ai trouvé le moyen de démarrer au kick la moto avec le pied gauche et revenir sagement à maison.

C'est peux-être un peu con, mais je me suis remis aux voyages en solitaire en 2011 avec le Triumph et je n'ai pas à manger la poussière de garnotte des motos devant moi.

Vu que j'ai une certaine expertise du pilotage du Triumph et les environnements que je traverse ; je peu maintenant mieux gérer l'imprévisible et ne pas dépasser mes limites et les limites de la moto selon le type terrain que je traverse.

Je sais maintenant quelle vitesse peu prendre la moto avant de tomber dans une courbe de garnotte, le maximum de terrain accidenté que je peu rouler en toute sécurité, etc...

Mon boddy est mon double et on se jase souvent ensemble lors d'une randonnée ;)

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Ah, j'oubliais le high gear de la transmission qui a cassé trois fois en 40 ans,  m'obligeant à revenir seulement en 4e vitesse du à l'oubli de faire glisser la clutch lors d'atterrissage de jump dans le pit de sable en haut de Beauport et sur un terrain privé de motocross à St-Augustin
Il y a aussi le stator de l'alternateur en revenant de Parent cet été qui a jammé le Triumph à Neuville par manque de voltage
Et surement un paquet d'autres petits désagréments, car j'en oubli un peu plus en vieillissant

Mais le plus important de tout ca, jamais je me suis fait remorquer ou du me rendre à l'hosto :)

Edited by Transgarp
Link to comment
Share on other sites

Depuis plus de trente ans , je pratique  différents sport  en groupe mais aussi en solo ( canot-camping,camping d hiver , moto ) La gestion du risque est donc un élément essentiel . Toutefois, nous ne sommes jamais à l abri  d' un pépin.  En moto hors route , je me sens moins confortable d être seul. Je le fais , mais je me garde une grande marge de sécurité. 

Pour  l été 2018,  j aimerais bien haussé. mon niveau de pilotage pour me permettre de découvrir de nouveaux endroits. Je me dois donc  de me placer en situation d apprentissage en participant à des sorties.  

Ayant  pratiqué des sports à risque, affinités et confiance sont essentiels  pour tisser des liens.  Il faut pouvoir compter sur son  ou ses partenaires quand  la situation l exige. C est aussi ce qui me motive à participer  aux activités . J ai envie de développer des liens  et partager une passion communes. 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Je ne roule plus en groupes suite à des commentaires place à mon égard pas très gentil. Commentaire que j'ai appris par la bande. Non je ne roule pas le gaz dans le fond et je respecte mes limites et d'avantage celles des autres qui sont moins habile que moi et ce dans n'importe quelle activitée. Depuis je roule seul malgre que la compagnie de motocycliste me manque grandement. Mais que voulez vous la tolérance n'est pas donné à tous. J'ai déjà eu un bon riding buddy, mais la vie a fait que nos chemins se sont distancé. 

  • Like 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

On 29/12/2017 at 23:53, Lonewolf said:

OPCS ou Ambulance St-Jean ? Les premiers soins sont toujours importants bravo . 

Non, c'est l'INSQ qui nous forme au Mont-Garceau.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

21 hours ago, carbu said:

Je ne roule plus en groupes suite à des commentaires place à mon égard pas très gentil. Commentaire que j'ai appris par la bande. Non je ne roule pas le gaz dans le fond et je respecte mes limites et d'avantage celles des autres qui sont moins habile que moi et ce dans n'importe quelle activitée. Depuis je roule seul malgre que la compagnie de motocycliste me manque grandement. Mais que voulez vous la tolérance n'est pas donné à tous. J'ai déjà eu un bon riding buddy, mais la vie a fait que nos chemins se sont distancé. 

Pour avoir rouler avec toi et même si tu as beaucoup plus d'expérience que moi je n'ai rien à redire, tu t'es adapté à mon niveau et je ne me suis jamais senti poussé dans le dos. On peut rider n'importe quand.

Link to comment
Share on other sites

22 hours ago, carbu said:

Je ne roule plus en groupes suite à des commentaires place à mon égard pas très gentil. Commentaire que j'ai appris par la bande. 

C'est triste que tu te prives de rouler avec un groupe , surtout si ce n'est arrivé qu'une fois . 
Ne laisses pas l'avis d'un chialeux gâcher ton plaisir , il y a plein de bon monde ici avec qui rouler . Et il y a toutes sortes de riders , ce n'était peut-être pas le bon groupe .

Link to comment
Share on other sites

22 hours ago, carbu said:

J'ai déjà eu un bon riding buddy, mais la vie a fait que nos chemins se sont distancé. 

Durant les années 80' j'avais aussi un bon "riding buddy" et compagnon de travail qui me suivait un peu partout en TT500 dans les pits de sable et trails de la région de Québec. Il m'a appris à bien ajuster la suspension du XL pour faire de meilleurs jumps.

Il y a eu aussi Mototriumph et son chum Denis qui m'accompagnait à l'occasion dans la même période à la trail d'Hydro de la Côte de Beaupré quand je n'étais pas trop accroché au pit de sable de Ste-Thérèse ;)

Depuis le début des années 80' Mototriumph me parlait sans cesse de la ride à Parent que j'ai connu seulement en 2011, mais j'avais plus de fun à jouer dans le sable.

J'ai tenté le coups avec des randonnées de groupe du MAQ et de RidAventure, mais la majorité du temps ca ne roule pas assez vite à mon rythme ou ils se concentrent seulement sur les trous de bouette et flaques d'eau.

Crime, je roule en moto pas en véhicule amphibie...

De plus, pour ne pas écoeurer le peuple en roulant toujours en avant et paraitre plus civilisé que je suis en réalité, je mangeais la poussière de toutes les motos roulant en avant de moi positionné en queue de peloton

Rouler à deux, ca peu aller car on ne mange pas trop la poussière de l'autre en roulant un peu en arrière sur le côté, mais pas intéressé à plus de 2 personnes.

 

Link to comment
Share on other sites

la partie que j'aime de rider a 2 ou plus c'est la decouverte de nouveau chemin et aussi la decouverte de passionnes qui aiment bien s'amuser!

des fois ca roule trop vite pour moi, des fois ca roule trop slow pour moi, j'essaye de m'adapter et je comprend qu'a mesure que le groupe grossit que les arrets risquent d'etre pus longs et que la vitesse moyenne sera plus basse. A part qques "bulles" qui me font partir la moto en derapage, je suis pas si pire en groupe. Mais j'aime bien retourner et ensuite faire la ride par moi-meme a ma vitesse du jour. Des fois c'est pas vite du tout pcq j'arrete prendre des photos et d'autres fois ca roule pas mal.

Etant celibataire , je suis "millionaire air - lousses"... chose qui est rarement la realite des mes compagnons d'aventure qui ramassent leurs air- lousses un a la fois a grands coups de sacrefice et de promesses a la douce moitiee!

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.