Jump to content

Swatch et Geny en Pennsylvanie (récit voyage)


Swatch
 Share

Recommended Posts

Avant-Propos

Lors du choix de mes semaines de vacances au travail en avril, j’avais choisi une semaine à la fin juin et une semaine en août. À la mi-juin, je voyais la charge de travail à sortir pour le début de juillet, et j’ai vite compris que je ferais peut être mieux de déplacer mes vacances. Parallèlement à ça, on nous demanda de prendre au moins une des deux semaines de fermeture de production. En résumé, je devais tout changer ! Ce sera donc la première d’août et quelques journées plus tard, probablement au début septembre.

En juin, Geneviève m’envoie un courriel, me demandant si je voulais faire un voyage à moto avec elle durant ses vacances en septembre. Pourquoi pas. OK, on va où ? Combien de temps ?

On se rencontre, on discute de la durée et de la destination possible. J’ai 6 jours au total, et j’ai le goût d’aller voir les Amishs en Pennsylvanie après avoir vu les photos du voyage que mes parents on fait en mai.

Floride2010058-vi.jpg

Début juillet, nous faisons l’ébauche d’un tracé et notons les choses à voir. Pour l’hébergement, se sera un mix de camping et hôtel. Je travaille le tracé un peu, on se met d’accord, et il ne nous reste plus qu’à attendre le départ prévu pour le 1er septembre.

Link to comment
Share on other sites

Jour 1 : Dans le four

La veille du départ, j’avais tout préparé mes bagages. Mercredi matin, rendez-vous à 9h00 à La Prairie. Il fait déjà chaud, la météo annonce beau et très chaud (30°C) pour les 3 prochains jours.

Une photo avant le départ, et ensuite c’est direction les vacances.

002-vi.jpg

 

Pour l’avant midi, le tracé est simple : 87 sud jusqu’à la sortie d’Elizabethtown, pour ensuite descendre vers Lake George par la 9N. Rien de particulier comme route, nous avons une grosse journée à faire, donc on roule. Anecdote du jour : Geneviève constate lors du premier arrêt essence que la roue avant a été installée à l’envers. Pourtant, quelques jours avant, Nick avait manifesté son mécontentement face à la job du poseur de pneus précédent qui avait installé un pneu à l’envers sur la roue et avait juré qu’il ne s’était jamais trompé sur une job de pneus…

Tel que prévu, nous sommes à Lake George pour midi. Nous avons choisi un petit pub avec terrasse pour le diner. Rafraîchissement inclus grâce au « camel back » de Simon qui coule à terre… à surveiller pour le reste du voyage !

DSCF1803-vi.jpg

 

Après le lunch, nous prenons la 87 sud. Peu importe la vitesse que l’on roule, il fait chaud. Nous profitons d’un arrêt dans un service center pour se reposer à l’ombre et regarder la carte. Geneviève fait la rencontre d’une petite souris qui a bien failli se faire écraser dans le stationnement à plusieurs reprises. Il nous reste pas mal de route à faire aujourd’hui, l’objectif étant la ville de Hancock.

DSCF1805-vi.jpg

 

Petite pause en bordure d’une rivière sur la route 30 (parc des Catskills).

007-vi.jpg

 

La route devient plus sinueuse, plus excitante. Nous sommes autour du réservoir Ashokan (http://en.wikipedia.org/wiki/Ashokan_Reservoir) qui sert à alimenter la ville de New York en eau potable.

DSCF1813-vi.jpg

 

Nous devions passer la nuit dans un camping qui offrait tous les services : sites, rivière, restaurant, services et même un bar. Mais surprise, c’est fermé ! Un homme travaille sur le site à ramasser des branches. Il nous explique que les propriétaires ont décidé de ne pas ouvrir cette année.

Nous devons donc trouver un plan B. Direction Hancock pour le souper, puis on cherche un camping. Personne en ville n’a de réponse précise et nous ne voulions pas retourner sur nos pas (car nous avions croisé plusieurs terrains de camping avant Hancock). Comme il se fait tard et que la nuit tombe, nous décidons de prendre une chambre à l’hôtel (http://newhancockhouse.com/). Heureux hasard, le prix est OK, le déjeuner est inclus, et c’est très beau.

Mon souper : roastbeef avec patates pillées, brocolis cuit dans le beurre à l’ail et du gravy en quantité plus que suffisante !

DSCF1825-vi.jpg

 

Après une douche bien méritée, nous avons pris une bière au bar de l’hôtel. Nous sommes les deux seuls clients de la soirée. Tranquille Hancock !

013-vi.jpg

014-vi.jpg

Link to comment
Share on other sites

O.K. vous m'avez eu, je suis accro!! la suite s.v.p.!!! em3600

p.s. le superhawk 996(vtr) semble avoir des silencieux d'origine....hummm avec des slip-on le son qui sort est incroyable, vous saviez?

 

pas grave!!! c'est le voyage pour l'instant qui m'intéresse!!! Merci!! em0200

Link to comment
Share on other sites

.....cool belles photos, mais pour voir les Amish tu as pas besoin daller si loin, y en a proche d ici dans l état de NY, juste au sud des Adirondaks, nous avons passé par la cet été et c est assez impressionnant de rouler sur leur ptites routes de gravelles étroites, assez impressionnant aussi de voir les enfants nous regardez comme des extras-terrestre em3600

Link to comment
Share on other sites

Le son du VTR : oui, on a un ami qui en avait un avec des Leo-Vince SBK, nice sound ! Mais je préférais mon SV1000S avec des Hindle.

Amish et NY : j'ai des amis qui en ont vu à Plattsburg sur le traversier vers Burlington.

Et effectivement, on voulait faire de la route pas proche. Je m'attendais pas à découvrir des aussi belles routes dans cet état em3600

 

bon, la suite !

Link to comment
Share on other sites

Jour 2 : On augmente la température à broil

Au levé, c’est brumeux et frais. Pourtant, la météo annonce du soleil et encore plus chaud qu’hier.

DSCF1833-vi.jpg

 

Nous prenons la route 97 en direction sud. Après plusieurs kilomètres, nous n’avons toujours pas vu de camping, ce qui confirme que l’on a fait le bon choix la veille avec l’hôtel. Premier arrêt du jour au Fort Delaware. C’est une reconstitution historique d’un fort qui se trouvait non loin de là au 18e siècle.

015-vi.jpg

 

Ensuite, petit détour pour faire une route sinueuse, puis retour sur la 97, direction Hawk’s Nest. Hawk’s Nest est un bout de route en bordure de la rivière Delaware, célèbre pour sa vue sur la rivière et la falaise.

La portion en bordure de falaise n’est pas très longue, mais est très spectaculaire. Tout le long du muret de pierre, des gens ont laissé des inscriptions pour marquer leur passage.

024-vi.jpg

021-vi.jpg

 

Le soleil a fait son apparition depuis le milieu de la matinée, et il fait de plus en plus chaud. En arrivant au welcome center de la Pennsylvanie dans la ville de Matamoras vers midi, c’est digne d’un four. On rentre à l’intérieur se rafraîchir et ramasser des infos sur les campings et les activités à faire dans le comté de Lancaster.

DSCF1850-vi.jpg

 

Retour sur la route, nous filons vers le sud dans le Delaware Water Gap, une jolie route dans la forêt. Nous prenons la pause du midi à l’air climatisé (on en avait besoin !) chez Subway dans la région des Poconos, puis nous filons plus au sud pour prendre l’itinéraire proposé par l’office de tourisme local : Small Town Charmy.

 

Après quelques kilomètres, on se rend compte que ce n’est pas si charmant que ça. En gros : trop de ville, pas grand-chose à voir, mal indiqué pour se sortir des agglomérations et suivre les routes. Et il fait chaud, très chaud. Au croisement de l’autoroute 476, nous prenons une pause et en profitons pour regarder la carte. Rapidement, nous voyons le chemin fait aujourd’hui, ce qu’il reste à faire, et le tracé prévu qui est encore long. Vu l’heure, et la chaleur, nous décidons de prendre l’autoroute, même si elle est payante. On va gagner du temps.

 

Comme nous sommes en fin d’après-midi, la circulation se fait dense à l’approche des villes. Et la chaleur ne lâche pas (autoroute en béton entre deux murs de béton, rien pour aider !).

 

Après notre sprint vers le sud, nous retrouvons les routes de campagnes et il est temps de faire le plein. Nous avons trouvé de la crème glacée !

DSCF1857-vi.jpg

 

Retour en selle, direction le comté de Lancaster pour le souper et ensuite le camping que nous avons réservé plus tôt.

 

Sur les conseils d’un gars rencontré en bordure de route (un Californien en New Beattle!), nous arrêtons au Smorgasbord de Earl pour le souper.

http://www.shady-maple.com/smorgasbord

C'est un immense buffet avec de la nourriture traditionnelle Amish et du standard american food. Nous avons enfin notre premier contact avec des Amishs. Un peu bizarre de les voir déambuler autour du buffet !

Très bon, et pas cher. En plus l’épicerie est dans le même complexe, on en profite pour ramasser de quoi déjeuner le lendemain.

 

Direction le Spring Gulch Campground (http://www.springgulch.com/) quelques miles au sud. Nous croisons quelques Amishs en buggy sur la route, plutôt dépaysant ! Notre site pour la nuit.

DSCF1862-vi.jpg

 

Une fois la tente montée, on se change et nous prenons direction de la piscine. C’était mérité !

DSCF1863-vi.jpg

 

De retour à notre site, c’est l’heure de faire du feu. On constate vite que le bois est frais coupé, donc humide, donc impossible à allumer.

Après plusieurs rallumage, dont un avec un paquet de "fire starter" et du gaz à lighter (on a tout essayé, même de l’huile à moteur synthétique à 20$ le litre!), ça a fini par prendre. Mais ça n’a jamais donné un grand feu.

DSCF1868-vi.jpg

DSCF1873-vi.jpg

 

Demain, direction les Amishs !

Link to comment
Share on other sites

Super!

Je n'ai pas le courage pour faire des récits de la sorte.

 

J'ai écrit ça petit peu par petit peu depuis la mi-septembre. Je le fais pour partager et pour en garder un bon souvenir the_devil

Link to comment
Share on other sites

Jour 3 : Amishs, chocolat et bière

Vendredi matin. La nuit n'a pas été trop fraîche, notre stock sur la corde avait presque complètement séché.

DSCF1874-vi.jpg

 

Nous partons du camping vers 8h15, direction sud vers Intercourse et Bird-In-Hand, où nous pourrons faire un tour de buggy amish et visiter le coin. En route, nous croisons plusieurs amishs sur la route, et d’autres sont aux champs pour les récoltes.

Nous choisissons Abe's Buggy Rides à Bird-In-Hand.

http://www.abesbuggyrides.com/

DSCF1876-vi.jpg

 

L’endroit est opéré par des gens « normaux ». Ils engagent des Amishs pour les buggy rides. Comme les Amishs qui travaillent à cet endroit résident à l’extérieur du village, le proprio de la place va les chercher en pickup tous les matins (les amishs ne peuvent pas posséder ni conduire de voiture, mais ils peuvent être passagers dans un véhicule automobile).

En attendant l’arrivée de notre guide, nous en avons profité pour jeter un œil à la basse cour.

 

La chèvre délinquante

DSCF1885-vi.jpg

 

Nous avons eu droit à un combat de coq

DSCF1889-vi.jpg

 

Notre buggy pour la balade de 4.5 miles. Les chevaux sont des anciens chevaux de courses.

DSCF1887-vi.jpg

 

Notre guide s'appelait Earl (malheureusement pas pris en photo), un authentique amish. Son métier c'est les balades en buggys pour les touristes.

Les grosses journées d'été, il peut y avoir jusqu'à 80 balades par jour (à plusieurs chauffeurs et buggys) chez Abe's Buggy Rides.

 

Les buggys doivent se conformer au code de la route. Ils ont donc un indicateur de vitesse, des feux de positions pour le soir et un triangle orange à l’arrière.

DSCF1892-vi.jpg

 

Pour se déplacer, ils utilisent aussi des scooters (une trottinette avec des grandes roues).

DSCF1895-vi.jpg

 

La balade de 4.5 miles dure environ 45 minutes. Tout au long du parcours qui s’effectue dans la campagne au nord de Bird-In-Hand, Earl nous raconte comment les gens de la communauté vivent, et comment ils se sont adaptés au monde moderne. En discutant avec lui, nous avons appris plusieurs choses fortes intéressantes sur sa communauté.

 

Une "one room school". Les amish y font de la 1re à la 8e année.

DSCF1898-vi.jpg

 

Une grosse maison récente, abritant plusieurs familles. Comme la population amish a doublé dans les derniers 30 ans, ce n'est plus possible de vivre uniquement sur des fermes. Certains ont migré dans d'autres états (NY et Vt entre autre), certains sont restés dans le county de Lancaster et travaillent sur la construction comme charpentier (les entrepreneurs vont les chercher en pickup pour les amener aux chantiers).

DSCF1899-vi.jpg

 

Des infos sur les amishs : http://fr.wikipedia.org/wiki/Amish

Après la balade, nous avons visité un vrai magasin général de campagne, qui vendait aussi des antiquités.

DSCF1906-vi.jpg

 

Certains contenants étaient pleins.

DSCF1909-vi.jpg

 

Le comté de Lancaster compte plusieurs ponts couverts. Les petites routes sont également très belles, paysage vallonné. Les enfants Amish nous regardaient comme si nous étions des extra-terrestres venus d’un autre monde.

DSCF1911-vi.jpg

 

 

Côté météo en ce jour 3, la matinée était parfaite, mais vers midi, il faisait facilement 30°C à l’ombre.

Dans l’après-midi, nous allons à Hershey pour visiter Chocolate world, l’usine de chocolat. La visite, gratuite, est un tour de manège où l’on se déplace au travers d’une réplique d’usine et on nous y explique comment le chocolat est fabriqué.

044-vi.jpg

DSCF1913-vi.jpg

 

5 livres de chocolat !

DSCF1922-vi.jpg

 

À la sortie de la visite, il fait atrocement chaud. On se dépêche de sortir de la ville. Comme c’est vendredi et qu’il est 16h00, c’est l’heure de pointe. On fait un petit arrêt à l’épicerie pour se prendre de quoi souper au camping.

 

Ensuite, on se met à la recherche de bière. Pas facile… L’épicerie n’en vend pas, le liquor store non plus (vin et spiritueux seulement), les dépanneurs non plus ! Finalement, pour acheter de la bière en Pennsylvanie, il faut aller dans un bar ! Oui, dans un bar c’est possible d’acheter de la bière pour emporter. On trouve le bar, on entre, c’est digne d’un film : murs en bois, table de pool, locaux moustachus au look redneck, barmaid cute.

OK, un six-pack de Budweiser pour emporter svp. La bière était très bonne et méritée, plus de trois arrêts ont été faits pour la trouver!

056-vi.jpg

 

Prochain arrêt, le Little Buffalo state park pour le camping.

DSCF1923-vi.jpg

 

On monte la tente, souper avec notre bière (même si c’est illégal dans le camping, on a soif !), et on regarde la carte pour le lendemain. Au menu : beaucoup de courbes !

Link to comment
Share on other sites

Ça sent la TAIL OF THE DRAGON!!!! the_devil

J'adore cette odeur!!!! the_devil

 

Pas vraiment, c'est pas du tout le même coin !

On est remonté vers le nord-ouest.

 

Peut être cette été le dragon.

Link to comment
Share on other sites

Ça sent la TAIL OF THE DRAGON!!!! the_devil

J'adore cette odeur!!!! the_devil

 

Pas vraiment, c'est pas du tout le même coin !

On est remonté vers le nord-ouest.

 

Peut être cette été le dragon.

 

0.k. je vous pardonne!! mais seulement parce que votre RR est Excellent!! the_devilem4600

Link to comment
Share on other sites

Jour 4 : Des courbes et des montagnes

La nuit fut venteuse. La météo pour la journée annonce plus frais que les trois jours précédents et des averses en après midi dans le coin où nous logerons ce soir.

Au départ du camping, nous arrêtons voir un site historique dans le state park. C’est un ancien moulin à grain.

DSCF1932-vi.jpg

DSCF1937-vi.jpg

 

La roue fait 32’ de diamètre

DSCF1934-vi.jpg

 

Maintenant on passe aux choses sérieuses, les courbes dans les montagnes.

Notre itinéraire du jour va nous mener jusqu’à St-Marys dans le nord ouest de la Pennsylvanie. Nous passons donc au travers des montagnes tout au long de la journée. Les routes 74 et la 333 entre Ickesburg et Mifflin sont superbes.

 

Petite pause à Potter Mills après avoir passé un bouchon de circulation près de State College, c’est l’ouverture du football collégial, il y a beaucoup de partisans sur la route. Magasin général cute où Geneviève a pu déguster une barre tendre fait maison vendue à un prix ridicule.

DSCF1938-vi.jpg

 

Nous continuons donc vers le nord, pour aller prendre le Elk Highway, tout juste après le village de Snow Shoe.

DSCF1939-vi.jpg

 

Un point de repère pour la trouver :

DSCF1940-vi.jpg

 

La route passe au travers de nombreux state game lands (territoires chasse et pêche), et en plein territoire des Elks. C’est sinueux, pas large, avec les arbres qui se rejoignent au dessus de la route, ça monte et ça descend. Un beau coin pour la moto.

Fait cocasse : toutes les pancartes sur le bord de la route ont étés tirés à la carabine, sans exception. the_devil

 

Midi arrive, nous sommes à Renovo. On décide de diner là, dans le resto de l’hôtel. Ça semble bien.

DSCF1945-vi.jpg

 

Après avoir attendu 45 minutes (une commande passée pour un cheeseburger et un sous-marin, rien de spécial), nous sommes partis, sans avoir mangé…

On part donc à la recherche d’un autre resto, en pleine forêt. Autant le sud de l’état est populeux, autant le nord ouest est sauvage.

 

Resto No 2 : on entre, c’est plein, c’est le football collégial à la télévision. OK, on va aller ailleurs… et ce n’était pas clair si on était pour avoir du service.

 

Resto No 3 quelques miles plus loin : on entre, il y a de la place, la madame est sympathique, ce n’est pas cher, et c’est bon ! La présence d’une gang en quatre-roues nous rassure sur la place.

DSCF1946-vi.jpg

 

En sortant du resto, première fois que je voyais ça : une machine distributrice pour des appâts de pêche.

DSCF1948-vi.jpg

 

On reprend la route, il nous reste pas très long à faire pour rallier St Marys et le Best Western où nous avons une réservation. Le temps est frais et humide, nous avons même droit à une petite bruine dans la ville d’Emporium.

DSCF1950-vi.jpg

 

Arrivés à St-Marys en fin d’après-midi, on prend ça relax avant d’aller manger. St-Marys : décevant (ville industrielle perdue dans les montagnes). L’hôtel était bien, la connexion internet appréciée. Pour le souper, nous choisissons Gunners : http://www.gunners.biz/ Bonne bouf, bonne ambiance, avec un chansonnier local en plus vu que c’est samedi soir (http://www.jbunplugged.com/).

 

Deux faits cocasses durant le souper :

Une madame à la table voisine nous demande quel dialecte nous parlons (et non pas quel langue !). Quand nous lui avons répondu que c’était du français, sa réponse a été « so, you’re touring america ! ». Euh, non, on vient du Canada…

Le serveur nous demande d’où on vient. Montréal fut notre réponse. Il savait très bien c’était où, il avait visité Montréal en 2008, et a aussi fait toutes les provinces et territoires canadiens à l’exception de Terre-Neuve, Labrador et T-N-O. Le monde est petit. Il était très fier de nous énumérer toutes les provinces canadiennes! Enfin un Américain qui en connait plus que son pays !

Link to comment
Share on other sites

Une distributrice a appats the_devilthe_devilthe_devil

 

Juré ! em4600

J'avais jamais vu ça.

On était vraiment au milieu de la forêt. C'est plusieurs state forests, national forests et game land, côte à côte. Il y a des centaines de km de trails de quads (peut être accessible en moto ?) dans ce coin là.

http://maps.google.ca/maps?f=q&source=s_q&hl=fr&geocode=&q=16494+Renovo+Rd+Westport,+PA&sll=41.339314,-78.133392&sspn=0.077718,0.247192&ie=UTF8&hq=&hnear=16494+Renovo+Rd,+Westport,+Clinton,+Pennsylvania+17778,+%C3%89tats-Unis&ll=41.504464,-77.711792&spn=1.240302,3.955078&z=9

Link to comment
Share on other sites

Jour 5 : On a vu des elks !

Le soleil est de retour, mais ce n’est pas chaud ! Il fait 12-13°C au départ.

DSCF1953-vi.jpg

 

Nous reprenons le Elk Highway direction est. Nous faisons un arrêt à un point d’observation, et enfin on peut voir, au loin, des Elks. Ils sont 5 ou 6, au loin dans une plaine. Le monsieur qui habite juste à côté nous dit que pendant la nuit ils rodent autour de sa maison. Malheureusement, pas de photos, ils étaient trop loin.

069-vi.jpg

 

Les routes sont sinueuses au travers des bois. Un point de vue sur la route 44 un peu en bas de la 144 (deux belles routes).

DSCF1956-vi.jpg

 

En repartant du point de vue, on se fait passer par deux américains sur des Harley. On se dit qu’on va devoir les doubler avant longtemps, mais finalement non, ils nous ont prouvé que ça pouvait pencher un Harley ! Le rythme était parfait.

On prend la pause du dîner dans un petit dinner du centre-ville de Lock Heaven. Ville universitaire, très beau centre-ville. C'est les régates sur la rivière, le party est pris dans la ville.

074-vi.jpg

 

En après midi, il y a encore des routes sinueuses au menu, et des rivières.

077-vi.jpg

 

En entrant dans l’état de New York, les routes deviennent moins sinueuses.

On constate que nous avons du retard sur l’horaire prévu. Le camping planifié à Syracuse est encore loin, et ils ne prennent pas de réservations.

On reprend la route en se demandant si on se rendra. Arrivé à Cortland, nous décidons de faire le plein et de se trouver un restaurant pour souper.

 

En se stationnant sur la rue principale juste à côté du 990 Adventure, nous rencontrons son propriétaire. Un gars fort sympathique qui nous a conseillé un petit pub bien caché sur une petite rue transversale pour le souper. Excellente bouffe et choix de bières digne du bar Bières et Compagnies à Montréal! Le mur en arrière du bar était masqué par une quantité phénoménale de bouteilles de fort ! À revisiter lors d’un prochain passage dans la région.

DSCF1963-vi.jpg

081-vi.jpg

 

La rue principale.

DSCF1965-vi.jpg

DSCF1964-vi.jpg

 

 

Finalement, nous avons opté pour l'hôtel à Cortland ce soir là. Grâce au cahier Rooms Savers, la chambre coûtait 55$, déjeuner inclus. Pas cher !

DSCF1966-vi.jpg

Link to comment
Share on other sites

Jour 6 : Déjà fini ?

On embarque les bagages sur les motos pour la dernière journée. Direction la maison après un déjeuner gratuit mais continental!

DSCF1968-vi.jpg

 

Petite pause (stationné illégalement en bord de route) pour voir une magnifique chute.

083-vi.jpg

085-vi.jpg

 

La route fait un jolie « S » en descente à cet endroit.

084-vi.jpg

 

Rien de bien spécial en cette dernière journée. Comme nous sommes le lundi de la fête du travail, beaucoup de gens quittent leurs lieux de vacances estivales. Résultat ? Il y a beaucoup de voitures sur la route dans le parc des Adirondacks.

Au moins, ça roule bien, la route est sinueuse et le paysage pas pire du tout.

Au menu ce midi : une cantine en bordure de route, pas terrible… Ma bouf faite chez moi me manque. Il était tard alors on s’est dit premier resto qu’on voit on arrête. Pour finalement trouver un petit pub qui avait l’air sympa quelques coins de rue plus loin… damn it!

DSCF1970-vi.jpg

 

Plus on monte vers le nord, plus c’est couvert et frais. À Lyon Mountain il y a même une petite bruine.

DSCF1973-vi.jpg

 

Dernière photo à la douane canadienne.

090-vi.jpg

 

Lors du retour, au Québec, Geneviève s’est arrêtée pour prendre en photo son odomètre qui indiquait 100 000km !

Et on file vers la maison pour le retour à la réalité. Quand est-ce qu’on repart ?

Link to comment
Share on other sites

Lors du retour, au Québec, Geneviève s’est arrêtée pour prendre en photo son odomètre qui indiquait 100 000km !

 

C'est rare de voir une sportive avec autant de km!

 

J'espère que tu as réussi à la convertir à la moto aventure zunbelievable

Link to comment
Share on other sites

C'est rare de voir une sportive avec autant de km!

 

Et le tout avec un minimum d'entretien. Des changements d'huile, les freins une fois, des chaines, that's it. Ça coûte rien à rouler un Honda.

 

 

J'espère que tu as réussi à la convertir à la moto aventure big_smile

 

Elle a déjà roulé ma 950 (elle touche par terre, pas moi zunbelievable ), et elle pense a une moto plus polyvalente pour la prochaine (F650GS ?).

Link to comment
Share on other sites

Conclusion

 

Nous avons fait 2700 km en 6 jours. J'aurais pris une journée de plus pour me promener dans le conté de Lancaster, qui fut une très belle surprise (je ne m'attendais pas à un si beau coin avec des petites routes sinueuses asphaltés partout, et des fermes super bien entretenues.

 

Côté hébergement, nous avions prévu 4 soirs en camping et 1 à l'hôtel. Finalement, nous avons campé seulement 2 soirs. Avoir su avant de partir, on aurait probablement pas trainé tout le stock de camping et opté pour le motel. Mais, on aurait manqué le Little Buffalo State park et le Spring Gulch situé en plein milieu des fermes amishs.

 

Sur la route, nous avons croisé beaucoup de motos, dont beaucoup de grosses Harley-Davidson de touring.

 

La Pennsylvanie est un état très populeux : 12M de personnes y vivent. Quand vous approchez des grosses villes, il y a du monde partout. On était à une centaine de km du centre de Philadelphie, et c'était la banlieu, très densément peuplé.

 

Voyager aux USA, c’est moins cher qu’au Québec : l’essence est 25% moins cher, les hôtels sont moins chers, les restaurants sont moins chers et la bière est presque donnée !

 

Les Amishs sont plus moderne que je le croyais. Ils sont très conscients de vivre différemment du reste du monde, en 2010.

 

Toutes nos photos :

http://public.fotki.com/Swatch/moto-saison-2010/2010-09-01-au-2010-09-06/

http://public.fotki.com/genyc/2010/pa/

 

088-vi.jpg

Link to comment
Share on other sites

Vraiment super Swatch,

magnifique galerie de photos... big_smile Elle fait penser de prendre le temps d'arrêter souvent et profiter des endroits.Il n'y a pas que la destination qui compte mais le voyage en entier !!! big_smile

 

Encore merçi !!! zunbelievable

 

Kio

Link to comment
Share on other sites

Vraiment super Swatch,

magnifique galerie de photos... big_smile Elle fait penser de prendre le temps d'arrêter souvent et profiter des endroits. Il n'y a pas que la destination qui compte mais le voyage en entier !!! big_smile

 

Encore merçi !!! zunbelievable

 

Kio

 

Merci !

Mais comme à chaque voyage, je reviens, regarde les photos et je me dis que j'ai oublié de photographier tel ou tel chose. On en prend jamais assez.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.