Jump to content

Fermetures ou réduction des heures de postes frontière


desvio
 Share

Recommended Posts

Fermetures ou réduction des heures de postes frontière

 

Faites-vous entendre!

 

Le gouvernement canadien veut fermer 2 postes frontaliers (Franklin Centre et Jameson's Line, permettant l'accès à l'État de New York) et réduire les heures d'ouverture de 3 autres, soit de 8 h à 16 h (Morses Lines, East Pinnacle et Glen Sutton, permettant l'accès à l'État du Vermont).

 

Comme ces postes sont situés sur des routes très fréquentées par les motocyclistes, les fermetures et réductions prévues compliqueront assurément nos projets de ride dans la région.

 

Donc si le cœur vous en dit, gêner vous pas pour exprimer votre désaccord au ministre responsable

 

Vic Toews, député de Provencher (Manitoba), ministre de la Sécurité publique

Toews.V@parl.gc.ca

 

et mettre en copie les personnes suivantes intéressées au dossier

 

Denis Lebel, député de Roberval-Lac-Saint-Jean

Ministre d’État – Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Lebel.D@parl.gc.ca

 

Maria Mourani, députée d’Ahuntsic et porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique

mourama1@parl.gc.ca

 

 

Suggestion de message :

 

M. Vic Toews

Ministre de la Sécurité publique du Canada

Chambre des Communes

Ottawa (Ontario)

K1A 0A6

 

Monsieur le Ministre,

 

La présente est pour vous demander de revoir vos intentions de fermer ou diminuer les heures d’ouverture de certains points d’entrée frontaliers entre le Québec et les États-Unis.

 

Fermeture :

Franklin Centre (Québec)

Jameson’s Line (Québec)

 

Réduction des heures à :

Morses Lines (Québec)

East Pinnacle (Québec)

Glen Sutton (Québec)

 

En plus des impacts économiques et sociaux sur les populations situées de part et d’autre de ces points d’entrée, ces fermetures ou diminutions de service constituent un problème pour les amateurs de tourisme à moto qui recherchent justement la quiétude des petites routes où sont situés ces points d’entrée frontaliers.

 

Au Québec, il est reconnu que le mototourisme est une activité qui contribue à la vitalité des petites localités et des milieux ruraux.

 

En souhaitant que vous reveniez sur votre décision, veuillez accepter, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées.

 

Votre Prénom et Nom

Votre Adresse

 

Edit : J'ai édité mon message précédent pour qu'il soit moins long et un peu plus concis.

Link to comment
Share on other sites

Moi, aussi, envoye hier et j'ai recu une reponse dans la journee. Ca parait qu'on va bientot etre en election... big_smile Mais c'est quand meme appreciable de savoir que les courriels envoyes aux elus sont lus (par eux ou leur secretariat).

 

Tout d'abord, je tiens à vous remercier de m'informer de vos démarches auprès du ministre de la Sécurité publique. Depuis plusieurs semaines nous interpelons le ministre à ce sujet afin qu'il révise cette décision qui va à l'encontre tant de la sécurité que du développement socioéconomique de collectivités des deux côtés de la frontière. Il est important de souligner que cette décision s'est prise sans consultation des communautés locales, du gouvernement fédéral des États-Unis et du gouvernement du Québec. L'impact social et économique du point de vue local dépasse largement les maigres économies que compte faire le gouvernement canadien avec ces fermetures. Je peux vous assurer que le Bloc Québécois est totalement en désaccord avec cette décision unilatérale de ce gouvernement. Je joins d'ailleurs à ce courriel un communiqué où nous avons dénoncé récemment le gouvernement.

 

Solidairement,

 

Maria Mourani

Députée fédérale d’Ahuntsic

Porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique

 

 

***

 

Fermetures et réductions des services de postes frontaliers

 

La décision des conservateurs sera lourde de conséquences pour les activités économiques et la sécurité publique

 

 

Ottawa, mercredi 16 février 2011 – La porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique et députée d’Ahuntsic, Maria Mourani, accompagnée de la députée de Beauharnois–Salaberry, Claude DeBellefeuille, du député de Brome–Missisquoi, Christian Ouellet, du premier vice-président national et représentant du Québec et de l’Atlantique au Syndicat des douanes et de l’immigration, Jean-Pierre Fortin, du maire de St-Armand, Réal Pelletier, du maire de Pikeriver, Martin Bellefroid, du maire de Frelighsburg, Roland Lemaire, du maire de Sutton, Pierre Péland, et du maire d’Aberson, Jean-Charles Bissonnette, a dénoncé les fermetures et réductions des services de nombreux postes frontaliers à l’occasion d’une conférence de presse. « La décision du gouvernement Harper de fermer deux postes frontaliers au Québec et de réduire les heures d'ouverture de trois autres postes sera lourde de conséquences autant pour ce qui est des activités économiques que de la sécurité publique », a-t-elle soutenu.

 

« En premier lieu, ces fermetures et réductions des heures d’ouverture risquent fort de se traduire par une diminution de l'activité économique dans les régions directement touchées ainsi que par une réduction globale des services pour les Québécoises et les Québécois qui traverseront les frontières. Les conséquences sur le commerce et le tourisme seront considérables pour certaines communautés, notamment celles traversées par la frontière. Il faut noter qu’une frontière ouverte à mi-temps est une frontière vouée à disparaître, entraînant une réduction de l’achalandage d’un grand nombre de commerces d’ici », a expliqué Maria Mourani.

 

« En ce qui concerne la sécurité publique, il est dangereux de laisser les petits postes frontaliers sans surveillance ou de les fermer. Les trafiquants de tout acabit favorisent ces points d’entrée qui se voient fragilisés par une surveillance partielle ou nulle. Les conservateurs, qui se targuent pourtant de faire de la lutte au crime une de leurs priorités, ouvrent la porte à une augmentation considérable des activités illicites. En outre, à certains endroits, les Québécois et les Américains forment une seule et même communauté de chaque côté de la frontière. À Morses Line comme à East Pinnacle, il y a des membres d'une même famille vivant au Québec et aux États-Unis. De toute évidence, aucune évaluation de l'impact de ces décisions ne semble avoir été faite. Il s'agit là d'un manquement grave », a dénoncé Maria Mourani.

« Le Bloc Québécois n'est pas contre une réflexion pour l'amélioration de l'efficacité dans la délivrance des services par l'État, mais nous estimons que cet exercice doit découler d'un processus de consultation auprès des citoyens et intervenants concernés. Nous nous opposons donc à toute réduction des services tant qu'une réflexion complète n'aura pas été menée et des consultations adéquates tenues. Une telle réflexion devra, en outre, passer par la recherche de solutions de rechange moins contraignantes, comme, par exemple, une meilleure harmonisation des politiques avec les douanes américaines », a conclu Maria Mourani.

Rappelons que le Québec est de loin la province la plus frappée par le processus de réduction des services. Ainsi, deux des trois postes frontaliers visés par les fermetures complètes sont situés au Québec, soit ceux de Jamieson's Line et de Franklin Centre. De plus, trois des quatre postes qui verront leurs heures d'ouverture réduites, ceux d'East Pinnacle, Glen Sutton et Morses Line, sont situés au Québec. Notons également que quatre bureaux de douanes seront fermés, soit ceux de Granby, Drummondville, Port-Cartier et Côte-de-Liesse.

Un caucus frontalier du Bloc Québécois a été formé afin d'amener le gouvernement conservateur à réévaluer sa décision de réduire les services aux postes frontaliers du Québec. Il est composé de la porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique, Maria Mourani, du coprésident du caucus frontalier multipartite à Ottawa, Claude Bachand (Saint-Jean), ainsi que des députés dont la circonscription est directement concernée par les compressions, c'est-à-dire Christian Ouellet (Brome–Missisquoi), Claude DeBellefeuille (Beauharnois–Salaberry), France Bonsant (Compton–Stanstead), Robert Vincent (Shefford) et Roger Pomerleau (Drummond).

Link to comment
Share on other sites

j ai recu une reponse de la deputé du block,,,

 

Cher Monsieur Auclair,

 

 

 

Tout d'abord, je tiens à vous remercier de m'informer de vos démarches auprès du ministre de la Sécurité publique. Depuis plusieurs semaines nous interpelons le ministre à ce sujet afin qu'il révise cette décision qui va à l'encontre tant de la sécurité que du développement socioéconomique de collectivités des deux côtés de la frontière. Il est important de souligner que cette décision s'est prise sans consultation des communautés locales, du gouvernement fédéral des États-Unis et du gouvernement du Québec. L'impact social et économique du point de vue local dépasse largement les maigres économies que compte faire le gouvernement canadien avec ces fermetures. Je peux vous assurer que le Bloc Québécois est totalement en désaccord avec cette décision unilatérale de ce gouvernement. Je joins d'ailleurs à ce courriel un communiqué où nous avons dénoncé récemment le gouvernement.

 

 

 

Solidairement,

 

 

 

Maria Mourani

 

Députée fédérale d’Ahuntsic

 

Porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique

Link to comment
Share on other sites

Ça n'a pas d'allure ce genre de décision. C'est quoi le but ???

 

Sauver du $$$$$$$$$$ big_smile , pour avoir un plus beau chalet et gros fond de pension.

big_smile

Link to comment
Share on other sites

Ça n'a pas d'allure ce genre de décision. C'est quoi le but ???

 

Sauver du $$$$$$$$$$ big_smile , pour avoir un plus beau chalet et gros fond de pension.

big_smile

 

 

Le probleme ces qu`ils ne coupe pas les depense$$ a la bonne place , il s`attaques toujours aux petit salairier qui gagne honnetement sa vie et ce pendant 30 ans et plus .

Link to comment
Share on other sites

@Spacetraveler

 

Un peu comme cardam l'a dit c'est pour sauver des $$$.

 

Ils ciblent des dépenses à couper, publient les annonces et attendent....

 

Ils attendent quoi... ils attendent de voir si le monde s'en coli..... ou ben si cela dérange.

 

Donc si personne ne dit rien, bien la machine est mise en marche et le couperet tombe.... Donc

 

Faites-vous entendre !!!

Link to comment
Share on other sites

Ils veulent sauver des $ c'est certain.

À Morses Line, le poste frontalier que je connais le mieux dans ceut qui seront touchés, il passe pas 100 personnes dans une journée, c'est vraiment pas beaucoup !

Maintenir le poste, 2 douaniers, entretenir la place, c'est pas vraiment rentable.

Mais, ça reste nécessaire.

 

Au moins il ne sera pas complètement fermé, mais les heures réduites me bug (16h00 c'est très tôt), on revient toujours par là le soir, on va devoir passer ailleurs et il y aura probablement plus de monde.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.