Jump to content

Je veux un moteur comme ça !!!!!!!!!!!!


Izn0g00d
 Share

Recommended Posts

L'astucieux compresseur de la TMF Ducati V-One

 

La V-One réalisée par l'ingénieur belge Bart Crauwels, utilise un moteur en V de Ducati transformé. Son cylindre arrière change de fonction et devient un compresseur volumétrique qui permet de suralimenter le cylindre avant !

au-guidon-du-prototype-tmf-ducati-v-one-on-se-croirait-sur-une-ducati-supermono-avec-presque-40-chevaux-de-plus--37810-1-v4zoom.jpg

 

Au guidon du prototype TMF Ducati V-One, on se croirait sur une Ducati Supermono, avec presque 40 chevaux de plus...

 

get_image.php?site=3&base=article&table=article&refe=37810&num=3&codef=texte

Schéma du compresseur de la V-One DR

 

 

Dans le cylindre avant, qui assure la combustion de l’essence, le taux de compression a été diminué afin d’éviter des problèmes de détonation et un second injecteur a été installé pour enrichir suffisamment le mélange air/essence. La culasse du cylindre arrière est simplifiée : elle change totalement de rôle pour comprimer l’air d’admission à 2 bars (au lieu de 1 bar sans compresseur). Du coup, le cylindre situé à l’avant (de 496 cm3) avale et fait exploser l’équivalent de mélange air/essence du moteur de 992 cm3 d’origine. L’injection et l’allumage sont bien entendu adaptés. Le réservoir situé sous la selle contient de l’air. Il s’agit d’un accumulateur d’air comprimé. Lorsque le pilote cesse d’accélérer, l’air que comprime le cylindre arrière est stocké jusqu’à 40 bars (une sécurité régule cette pression maximale). Quand l’accélération reprend, plutôt que d’utiliser le cylindre arrière (qui consomme de l’énergie pour comprimer l’air), la V-One utilise cette réserve de 40 bars, ce qui autorise une accélération de 10 secondes. Le fonctionnement normal reprend ensuite. On trouve plusieurs avantages à ce système. Le compresseur double le potentiel du monocylindre sur toute la plage de régime : on

 

get_image.php?site=3&base=article&table=article&refe=37810&num=2&codef=texte

Une curieuse cartographie d'injection en deux phases : de 0 à 5000 tr/min, le boîtier ne gère qu'un seul injecteur mais au-delà, il en gère deux.

retrouve les performances théoriques du V-twin d’origine mais le moteur, plus léger, est doté d’une inertie moindre. Les performances sont donc meilleures. En roulant sagement, la consommation se situe entre celle d’un mono de 496 cm3 (non compressé) et celle du V-twin de 992 cm3. En roulant « à fond », la consommation est égale à celle de la moto d’origine, avec 102 chevaux à la roue arrière, soit pratiquement 15 chevaux de gagnés. De meilleures performances et une consommation mieux maîtrisée, que demande le peuple ?

 

 

:-)

Link to comment
Share on other sites

Mouais

 

Ben moi je me pose plusieurs questions ... Entre autre, prendre (possiblement) un piston et un cylindre de moto concus pour endurer plusieurs atmosphères (disons bien en haut de 12) juste pour pomper 2 atmosphères ??? Un réservoir et un régulateur ??? J'aime bien mieux un super chargeur tant qu'à ca ... Désembrayable lorsqu'inutilisé.

 

Qu'est-ce qui fait que le moteur est plus léger et a une inertie moindre ? Il y a deux piston, deux bielles et deux culasses ... à moin qu'il ait vraiment remplacé le piston au complet par un compresseur efficace ... Et encore là où est l'avantage par raport à un plus petit bycylindre avec superchargeur ???

 

C'est une curiosité pour l'instant ce truc ...

 

Paul Jr

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.