Jump to content

La RidaDave²


evaded
 Share

Recommended Posts

klrcoors et moi sommes de retour d'une ride de 2000km dont près de 600 hors route qui a commencé à Biencourt dans le Bas St-Laurent et qui s'est terminée au sommet du Mont St-Pierre.

 

Au menu: bêtes sauvages, chantier de castors, nuit glaciales mais surtout des belles trails avec des paysages a couper le souffle. Sérieusement. La Haute Gaspésie est maintenant dans le top de mes destinations vacance zunhappy et Gros Buck, on a tous les deux compris ce que tu voulais dire par "bonnes aptitudes en tourance"...mais c'est pas ça qui nous as arrêté em3600the_devil

 

A suivre bientôt dans un thread près de chez vous!

Link to comment
Share on other sites

Et deux autres pour étirer le suspense

J'attire votre attention sur ce qu'il y a sur la montagne a droite dans la première photo et en gros plan sur la 2e....the_devil

 

 

Il me semble que c'est un parc sur cette montagne ... On a pas vraiment le droit d'y circuler, ou je me trompe ?

 

 

Paul Jr oO 8

Link to comment
Share on other sites

Et deux autres pour étirer le suspense

J'attire votre attention sur ce qu'il y a sur la montagne a droite dans la première photo et en gros plan sur la 2e....zunhappy

 

 

Il me semble que c'est un parc sur cette montagne ... On a pas vraiment le droit d'y circuler, ou je me trompe ?

 

 

Paul Jr oO 8

 

Tu te trompes mais t'as presque raison the_devil c'est le mont Blanche-Lamontagne, il est juste en dessous de la limite du parc, face au mont Hog's Back. Les deux sont dans la réserve faunique des Chic-Chocs.

Link to comment
Share on other sites

...superbe de beau spot dans ma belle Gaspésie zunhappy

 

Le relief ouvragé des Appalaches invente, pour les yeux ébahis du randonneur, des paysages saisissants : à l'ouest, les monts Blanche-Lamontagne (940 m), Vallières-de-Saint-Réal (940 m) et Hog's Back (830 m) se distinguent par leurs sommets dénudés tandis qu'à l'est, le mont Brown (920 m) domine un territoire un peu moins escarpé. Ces montagnes forment un décor monumental pour la pratique d'activités comme la pêche, la chasse et les randonnées.

 

the_devil

Link to comment
Share on other sites

Comme j'arrive aussi de ce coin (Mont-Louis), j'ai hâte de voir ton tracé pour voir si on c'est croisé the_devil

 

J'ai hâte aussi de voir ton tracé de Biencourt. J'en ai un que j'aimerais valider pour me rendre au N.B. par ce coin, une belle grosse boucle avec l'autre que j'ai déjà validé.

Link to comment
Share on other sites

Jour 1

 

Nous nous donnons rendez-vous à la halte de la 40 près de Joliette pour 9h. Je me lève tôt ce matin là pour attacher les baggages sur la moto et aussi parce que je prévoyais taponner longtemps pour attacher mon stock solidement. Comme c'est mon premier voyage en moto où je dois "subsister" quelques jours, j'ai évidemment un peu trop de stock; le métier qui rentre...

J'ai souvent la manie d'oublier des choses quand je pars en voyage, ca m'arrive presque à chaque fois. Donc à environ 2km de chez moi je trouve qu'il fait froid un peu. Pas de problème, la journée va être belle et ca va se réchauffer....FSCK! j'ai pas paqueté ma doublure! Après un bon 30 secondes d'hésitation (la pluie était pas supposée être au rendez-vous anyway) je fais demi tour pour aller la chercher. Je serai donc en retard de 15 minutes pour le départ mais vaut mieux ça que de le regretter pendant 4 jours...pis je vais vous dire que ca en a vallu le coût.

 

Arrivé a la halte je vois le bike de David mais ce dernier est pas dans les environs. Comme je me faisait attendre, il a du aller se chercher une bouchée au resto; j'en profite pour aller mettre de l'essence avant de revenir. On grignote un peu en partageant l'excitation du voyages et on prends une photo pour la postérité.

 

DSC01995.JPG

 

 

C'est parti, 600km d'autoroute séparé en deux par un diner au Normandin à Pintendre. em4000

 

PICT0004.JPG

 

Pendant le diner nous avons constaté que la saison de la chasse était ouverte là bas. En effet nos bikes ont tôt fait de répandre leur phéromones de la fortune et un beau gibier s'est présenté passablement dévêtu pour l'occasion. Nous n'avons pas pris de photos pour vous malheureusement; z'irez constater par vous même les gens du coin... big_smile

 

A Rivière-du-Loup on prends la 185 vers Cabano direction Biencourt. C'est à partir d'ici que ça commence, doucement au début dans un rang puis on tombe sur la route de la réserve de Rimouski. A noter que le nom de cette réserve me semble inconsistent et change selon la carte que nous avons. On passe près du lac Rimouski pour dire bonjour au poste d'accueil et peut-être s'enregistrer s'il le faut. Il est 17h30 et un papier dans la porte nous dit de revenir a 18h après le souper. Too bad, on a pas le temps d'attendre, on a encore un bon 75km à faire car le premier soir se termine a la frontière de la réserve, au chalet du 30 milles, tout juste sous le Lac à la Croix.

 

 

Ca c'est ce qui était prévu.

 

 

On roule pendant encore un bon 45 minutes jusqu'à ce que le premier "obstacle" surgisse devant nous: une écluse de castor, en plein milieu du chemin. Heureusement le chantier venait a peine de débuter et le fond de la route était encore dur. On passe somme toute facilement pour se buter quelques centaines de mètres plus loin a un vrai obstacle. Nous voilà donc non pas devant un mais bien 2 épinettes couchées sur le chemin, une dizaine de mètre de distance entre les deux.

 

Après avoir analysé la situation, je sors l'instrument de la victoire qui nous permettra de se frayer un chemin de contournement. Il commence à se faire tard, comme on vient de perdre un bon 20 minutes la célébration est courte et on continue, fiers de notre coup. En vain, un 3e épinette, celle là au moins 10po de diametre. Comme mon câble-scie n'a pas résisté a notre enthousiasme précédent de le voir s'enfoncer si rapidement dans le bois mou, on doit rebrousser chemin.

 

PICT0008.JPG

 

Il est maintenant 18h30 et le soleil sera couché dans 45 minutes. On se tuera quand même pas à sortir de la réserve donc en revenant sur nos pas on s'arrête sur ce qui ressemble à un bon spot pour passer la nuit. On s'allume un feu et on jase une bonne partie de la soirée, entrecoupés à l'occasion par une meute de coyotes à "proximité".

 

DSC02003.JPG

 

DSC02004.JPG

Link to comment
Share on other sites

Jour 2

 

Ce jour commence durant la nuit. Un réveil brutal dont la cause ne tarde pas à se faire comprendre: j'ai froid. Mon slip +10 et ma petite couverture de polar ne suffisent pas. J'ai des combines et un chandail chaud mais c'est pas assez. Je dois sortir chercher mes fameuses doublure de manteau et pantalons dans mes valises. Avec ca j'ai été bon pour encore une heure mais il a quand meme fallu que je me couvre avec mon manteau et mes pantalons pour pouvoir dormir les quelques heures qui restait avant le matin.

 

Presque aussitot la clarté arrivée, on se lève, tant qu'à geler...puis bouger va nous réchauffer. De son côté David avoue avoir eu un peu froid dans son slip -10, c'est vous dire. Par curiosité je vérifie la température sur la moto:

 

PICT0015.JPG

 

On le voit mal (nah Dave, on voit rien pentoute) mais devant le 2.0 il y a un "-" et le chiffre clignote (Désolé, pas de petit flocon sur le cluster. Ca aurais été cute mais je ne l'ai pas vu em3600 ). Voila qui explique la nuit et bien d'autres choses, comme ce qu'on a retrouvé sur nos sacs et nos sièges :

 

PICT0012.JPG

 

DSC02010.JPG

 

Un ptit gruau pour se réchauffer, on pacte en prenant bien soin de secouer le double toit pour y oter la glace accumulée, et on repars. En revenant sur nos pas nous avons aperçu la fourche que nous aurions du prendre la veille, car c'était la prolongation du chemin principal. A part un pont barré qui ne l'était pas (seulement pour les vans transportant du bois), la route est belle. Du chemin de bois assez large pour un truck mais pas tellement fréquenté ce qui fait que ca roule bien, sans être sur une autoroute de bois.

 

DSC02015.JPG

 

DSC02018.JPG

 

DSC02022.JPG

 

Sur la route on se retrouve dans un campement avec plein de roulottes aux allures de petites maison mobile. Après s'être informé de la direction à prendre pour rejoindre la 132, et considérant le temps, on décide de changer les plans et d'opter pour le chemin le plus court qui nous permettra de rejoindre St-Francois-d'Assise pour diner.

 

DSC02031.JPG

 

DSC02024.JPG

 

Pendant le diner on se questionne sur le chemin à prendre pour rejoindre le Mont Albert. La Haute-Gaspésie étant notre destination ultime, la route pour s'y rendre n'avait rien à avoir de particulier sur son chemin, a part qu'elle ne devait pas être en asphalte. Les obstacles rencontrés la veille pesant dans la balance, on décide donc de remonter dans la vallée jusqu'à Causapscal. De mémoire je savais que les chemins dans la Zec Casault allaient assez loin mais nous avons dû nous informer pour être certain que nous pouvions rejoindre la Cache sur la route 299, environ à mi-chemin de cette dernière.

 

Le chemin en question passe à travers 3 réserves fauniques et mériterait honnêtement de se faire rebaptiser "Autoroute Trans-Gaspésienne". Le chemin est tellement beau que par moments on roulait à 120* et on se retenait de pas rouler plus vite!

 

DSC02034.JPG

 

DSC02041.JPG

 

Presque 2h plus tard on arrive à la Cache. On regarde le prix du super: 1.60$...on doit gazer pareil vu que le prochain poste est pas proche et que c'est pas dans le plan de sortir du parc avant le lendemain soir. On prend la route 299 direction Mont Albert. Le paysage est magnifique; c'est la première fois que je roule sur ce chemin à cette heure (environ 17h) et l'angle du soleil sur les montagnes donne droit a un spectacle différent des autres fois.

 

DSC02047.JPG

 

DSC02049.JPG

 

Comme la journée s'achève on s'arrête au Gîte pour s'informer s'il y a des places de camping disponibles. David est hésitant, ayant plus d'expérience (mauvaises?) que moi avec les campings aménagés. A 175$ la nuit pour une chambre au Gîte, on décide de passer la nuit au camping du Mont Albert. Celui du Mont Jacques-Cartier était une option mais il y avait encore 40km de route de gravier à faire pour s'y rendre et combinée avec la nuit qu'on avait passé, la journée avait été assez épuisante comme ça.

 

DSC02058.JPG

 

*Ouais je vous entends déjà râler que ya rien là, que c'est votre vitesse de croisière habituelle dans les trails boueuses de 3 pied de large remplie de cailloux gros comme des citrouilles OGM entre les roulières à faire rougir de honte le grand canyon, mais prenez note qu'on est en tourance, qu'on à pas mal de bagages, que le voyage est pas fini et qu'on veut revenir sur nos bikes...em4300

Link to comment
Share on other sites

*Ouais je vous entends déjà râler que ya rien là, que c'est votre vitesse de croisière habituelle dans les trails boueuses de 3 pied de large remplie de cailloux gros comme des citrouilles OGM entre les roulières à faire rougir de honte le grand canyon, mais prenez note qu'on est en tourance, qu'on à pas mal de bagages, que le voyage est pas fini et qu'on veut revenir sur nos bikes...em3600

 

Mais non !

L'aventure c'est de voyager, rouler, voir du pays, peut importe comment et où !

Link to comment
Share on other sites

Je vais dire comme Swatch, l'aventure c'est pas d'être pogné dans la bouette, c'est redondant à la longue... Moi j'aime ca lire aussi (car j'aime les 2 ) des ride report qui avance plus que 1KM/hr em4300 C'est l'art du double usage, toute sorte de ride pour toutes sortes de monde em3600

 

Allez jour 3.

Link to comment
Share on other sites

On l'a pas prit de même, t'inquiète em3600 Je profitais de la porte ouverte pour dire à tous les autres qui n'ose pas faire de ride reports car leur journée à été moins 'technique' de ne pas se géner... Voilà, c'est tout.

 

Jour 03 em4300 ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.